La petite Châtelaine

Vue de l'oeuvre

- Diaporama

    La petite Châtelaine

    Camille Claudel (1864 -1943)

    Le buste de la Petite Châtelaine que Claude Debussy affectionnait tout particulièrement, fut imaginé, dans ses premières études, en 1892, en Touraine, au château de l’Islette près d’Azay-le-Rideau où Rodin et Camille Claudel séjournent à plusieurs reprises. La jeune femme y exécute ce portrait devenu célèbre de la petite-fille de la propriétaire du château. Alors âgée de 6 ans, la fillette fut sollicitée pendant près de 62 heures de poses.

    Dans une attitude docile, presque figée, le visage levé, elle scrute de sa petite hauteur l’artiste à l’œuvre. Les joues pleines, la bouche entrouverte et le regard innocent mais d’une extraordinaire ferveur procurent au doux visage toute sa juvénilité. Entre 1895 et 1896, Camille Claudel exécute quatre versions en marbre dont les nuances résident principalement dans le traitement de la chevelure, en natte droite ou arrondie, épaisse ou défaite mais dont les mèches conservent encore la trace de ses entrelacs. Le buste donna lieu à des commentaires enjoués de la part des critiques, convaincus par l’équilibre plastique du portrait et une technique rigoureuse.


    L'Œuvre dans le musée

    Collections permanentes – premier étage, salle 16

    Les œuvres du musée sont susceptibles d'être prêtées. Leur présence n'est pas garantie.

    Découvrir les thèmes liés à l'œuvre

    Date de réalisation :

    1895

    Dimensions :

    H. 34,6 ; L. 28,4 ; P. 22,7 cm

    Matériaux :

    Marbre

    Numéro d'inventaire :

    S.01007

    Crédits :

    © Agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian

    Ressources

    Iconographie

    • La petite Châtelaine(zip, 982.6 ko)