Modelage

Compte tenu de l'alerte liée à l'orage, le musée Rodin est contraint de fermé le jardin de sculptures à partir de 15 h et de reporter la masterclasse de Laurent Gaudé, jeudi 17 juin.
Nous cherchons à vous accueillir dans les meilleures conditions et nous vous communiquerons la date de reprogrammation dès que celle-ci sera connue.

Modelage


Le modelage est la technique la plus primitive et la plus directe de mise en forme de la terre. Fragile, ce matériau est rarement adopté pour l’exécution définitive et garde aux œuvres un caractère préparatoire à la traduction dans d’autres matériaux comme le plâtre, le bronze ou le marbre.

À partir de la Renaissance, seul le travail de modelage relève du sculpteur. L’œuvre, en plâtre, bronze ou marbre, est exécutée respectivement par le mouleur, le fondeur ou le praticien.

Le modelage se fait par adjonction de boulettes, autour d’une armature pour les sculptures de grands formats. En fil de fer, celle-ci forme l’ossature de la figure et permet de lui donner l’attitude souhaitée. L’armature est formée d’une potence maintenue par des vis sur un plateau en bois. Après avoir façonné une base en argile, le sculpteur monte l’œuvre de bas en haut, en écrasant avec ses doigts, un ébauchoir ou une spatule, des boulettes ou des colombins sur les différentes parties de l’armature. Les couches initiales de terre sont assez compactes et les couches suivantes plus fluides pour mieux adhérer à la masse. Les volumes des jambes et du torse sont amorcés avant ceux des bras et de la tête.

À la fin de la séance de travail, la terre est enveloppée de linges humides pour garder sa malléabilité et être travaillée de nouveau; elle doit être conservée à une température stable car elle risque de se fendre sous la chaleur ou de geler et de se casser par grand froid. Rodin travaille en installant son modèle sur un trépied tandis que sa terre, tenue par une armature de fer, est placée à côté sur un second trépied. Il modèle d’abord les quatre principaux profils puis il multiplie et ajuste ses points de vue, comparant la réalité de la ligne du corps avec la ligne de sa terre. En effet, Rodin appelle profil, la ligne qui sépare le plein (du corps) du vide (de l’espace). Comparant la ligne de son modelé à celle de son modèle, il ajuste sans cesse l’une à l’autre et travaille sur plus de cent profils à la fois.

Télécharger

  • Le modelage(pdf, 357.6 ko)

Transcription

Le modelage

Esquisses pour Balzac (1891-1895). Buste de Jeune Fille (1870-1875). Rodin modèle des esquisses. Rodin pratique le modelage d’après modèle vivant. Rodin modèle des esquisses. Argile. Sellette. Ébauchoirs. Mirettes. Modelage des esquisses. Rodin pratique le modelage d’après modèle vivant. « Accorder les profils de la sculpture à ceux du modèle » : le travail des contours. Mirettes. Conserver la terre humide. Eau. Conserver la terre humide entre deux séances. Tissu humide. Réalisation des éléments rapportés. Barbotine (eau + terre). Le lissage des chairs. Pour être cuite, la terre est évidée. La terre est cuite