Lettre de Camille Claudel à Auguste Rodin

Vue de l'oeuvre

- Diaporama

    Lettre de Camille Claudel à Auguste Rodin

    Camille Claudel (1864-1943)

    Surtout ne me trompez plus

    En Touraine, au château de l’Islette, dans ce lieu gardé farouchement secret, Auguste Rodin et Camille Claudel prennent l’habitude de se retrouver. Situé à deux kilomètres d’Azay-le-Rideau, ils s'y rendent à plusieurs reprises, au tout début des années 1890. A l’abri des tours du château, les deux amants, isolés de la vie publique et de ses obligations officielles et mondaines, connaissent des heures paisibles. Et lorsque Rodin est contraint de s'absenter, Camille Claudel connait les arguments susceptibles de le ramener comme en témoigne cet émouvant document qui augure des moments heureux et prometteurs. Plusieurs pièces à l’étage leur étaient réservées, dont certaines faisaient office d’atelier. Camille y exécuta le buste de la Petite Châtelaine, alors que Rodin infligea de longues séances de pose à un voiturier d’Azay-le-Rideau, sosie de Balzac.

    Découvrir les thèmes liés à l'œuvre

    Date de réalisation :

    Été 1890 ou 1891 - Donation 1916

    Dimensions :

    H.17,5 ; L.22 cm

    Matériaux :

    Encre sur papier

    Numéro d'inventaire :

    Ms.00362

    Crédits :

    © Musée Rodin

    Ressources

    Iconographie

    • Lettre de Camille Claudel à Auguste Rodin(zip, 430.7 ko)