Photographies

La collection de photographies du musée Rodin couvre la période des années 1850 à nos jours, soit la quasi-totalité de l’histoire de la photographie. Multi-facettes et sans cesse renouvelée, elle est d’une richesse parfois insoupçonnée.

Avec environ 9000 objets, le fonds constitué par Rodin et donné à l’Etat en 1916 est le cœur de la collection. Comme beaucoup de ses contemporains artistes, Rodin s’était constitué une documentation visuelle et conservait des photographies plus personnelles qui bien souvent lui étaient envoyées par ses nombreux correspondants (+LIEN vers pdf base scripteurs). Une autre partie de ce fonds est le fruit de la collaboration directe de Rodin avec les photographes. À côté des portraits (+LIEN vers rodin-devant-le-monument-sarmiento-les-mains-dans-les-poches-outils-poses) pour lesquels il pose volontiers, se trouve l’ensemble des reproductions photographiques de ses sculptures. Comme il était fréquent chez les artistes, Rodin fait photographier ses œuvres à partir des années 1870, notamment dans le but d’assurer leur diffusion. Il lui arrive aussi à l’occasion de retoucher des tirages pour « corriger » ses sculptures ou même créer une nouvelle composition.

Jusqu’au milieu des années 1890, Rodin fait appel à divers photographes professionnels. Il collabore ensuite étroitement avec Eugène Druet (1867-1916) (+LIEN vers le baiser photo) puis Jacques-Ernest Bulloz (1858-1942) (+LIEN vers la tete de la douleur). Au faîte de sa notoriété après 1900, Rodin fait l’objet de nouvelles sollicitations, y compris de la part d’Américains et d’Anglais qui se rattachent à l’esthétique du mouvement pictorialiste : Stephen Haweis (1878-1969) & Henry Coles (1875 - ?) (+LIEN vers photo pierre de wissant), Gertrude Käsebier (1852-1934) (+LIEN vers rodin devant porte de l'enfer), Alvin Langdon Coburn (1882-1966) (+LIEN le penseur georges bernard shaw posant nu). Le plus célèbre d’entre eux est Edward Steichen (1879-1973) (+LIEN portrait Edward Steichen) auquel on doit la mythique série de nuit du Balzac (+LIEN open sky).

Depuis son ouverture en 1919, le musée Rodin poursuit l’enrichissement de la collection qui compte aujourd’hui environ 25000 objets (tirages, négatifs, albums…). Parmi les ensembles significatifs, mais beaucoup moins connus que le fonds Rodin, se trouvent le legs Léonce Bénédite, divers fonds (Jean Limet, Pierre Choumoff, Albert Bartholomé, Théodore Rivière…), ou encore les archives photographiques du service commercial du musée Rodin. Fidèle à la pratique de Rodin et attentif à la création actuelle, le musée développe aussi depuis de nombreuses années son fonds contemporain.

Une partie de la collection de photographies est consultable sur le catalogue en ligne. Des ajouts sont faits régulièrement : n’hésitez pas à venir y jeter un œil pour découvrir les nouveautés !

Pour en savoir plus sur Rodin et la photographie ou Rodin et Steichen.

Responsable scientifique des collections de photographies :
Cyrielle DUROX : durox@musee-rodin.fr