Rodin, l'éveil de la pierre

Du 22 novembre 2006 au 18 mars 2007

Présentation des photographies de Jennifer Gough-Cooper

Depuis plus de dix ans, Jennifer Gough-Cooper photographie l’œuvre de Rodin. Le musée propose au public de découvrir pour la première fois une sélection du vaste corpus rassemblé par la photographe anglaise au fil des ans. Cette présentation est accompagnée de la sortie de l’ouvrage, Rodin, L’éveil de la pierre, aux éditions Thames & Hudson.

Jennifer Gough-Cooper visite pour la première fois le musée Rodin, en février 1996 ; charmée par le site, son architecture, son atmosphère mais surtout par la façon dont la lumière pénètre l’espace et les objets, elle prend quelques photos couleurs de Adam et Eve. Etonnée par les résultats, « dans le mélange de lumière naturelle et de lumière au tungstène, les photos étaient presque abstraites », Jennifer Gough-Cooper décide d’entreprendre un travail photographique. Le musée l’accueille alors régulièrement dans ses murs, à Paris et à Meudon, et acquiert en 2000 une série de dix photographies qui renouvelle le regard porté sur l’œuvre de Rodin.

La lumière, la couleur, les jeux des reflets dans les vitrines et les miroirs sont autant d’éléments sur lesquels Jennifer Gough-Cooper s’appuie pour réaliser ses photographies. Elle s’attarde sur les détails, peut-être en écho à Rodin qui sculpte les fragments, et fait ressortir à travers ses photos la force expressive des sculptures de Rodin.