Événement | Journée d'études | Public adulte

Sculpture et cinéma : mises en mouvements de la sculpture

Jeudi et vendredi 8 et 9 octobre 2015, de 9h30 à 17h30

Présentation

Si la sculpture et le cinéma n’ont a priori que peu en commun, les champs élargis de la sculpture et du cinéma ainsi que le décloisonnement des pratiques artistiques caractéristiques de l’art du XXe siècle à nos jours nous permettent d’envisager ce qui les lie. La symbolique des corps et leur disposition dans l'espace, l’importance de la lumière et le mouvement sont au cœur de ce dialogue, placé sous le prisme des techniques, d’une histoire et d’une esthétique du cinéma et de la sculpture. Que les sculptures s’animent ou que les corps se figent, du mythe de Galatée au « complexe de la momie » (André Bazin, « Ontologie de l’image photographique » dans Qu’est-ce que le cinéma, Éditions du Cerf, Paris, 1976), les modifications du médium sculpture au cours du XXe siècle seront interrogées depuis l’incursion du mouvement dans l’art et les prémices du cinéma. De même, sera questionnée la manière dont la sculpture, animée ou pétrifiée dans les films, participe à la création et à la compréhension des récits cinématographiques, esthétiques et parfois politiques.

 

 

Comité scientifique

Claire Kueny et Marie Gevart-Dekaeke, doctorantes et membres du CES20

 

Comité d'organisation

Hélène Pinet Responsable du service de la recherche, de la documentation, de la bibliothèque et des archives du musée Rodin

Hélène Zanin Chargée des colloques au service de la recherche du musée Rodin colloques@musee-rodin.fr

 

Jeudi 8 et vendredi 9 octobre 2015

De 9h30 à 17h30.
Accessible aux personnes à mobilité réduite. Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Ouverture des portes 15 minutes avant le début de la journée d’études.

 

Auditorium du musée Rodin

21 bd des Invalides 75007 Paris

 

Programme

 

Jeudi 8 octobre

Matinée

De Rodin à Brancusi : La sculpture aux débuts du cinéma

 

9h15 : accueil
 

9h30 : introduction par Marie Gevart-Dekaeke et Claire Kueny

 

9h45 : L'ombre de Rodin dans le jardin des sculptures (Shadows, 1959, John Cassavetes)
par Suzanne Liandrat-Guigues, professeur en études cinématographiques à l’Université Paris 8, Vincennes-Saint-Denis.

 

10h30 : Face au cinéma, Rodin
par Paul-Louis Rinuy, professeur d’histoire et de théorie de l’art contemporain à l’Université Paris 8, Vincennes-Saint-Denis.

 

11h15 : Pause

 

11h30 : Brancusi filme,
par Philippe-Alain Michaud, conservateur, responsable des collections film du Centre Pompidou.

 

12h15-13h : Discussion animée par Hélène Pinet, chef du service de la recherche et responsable des collections de photographies du musée Rodin.

 

Après-midi

Séance cinéma exceptionnelle

 

14h00- 14H15 : accueil des auditeurs

 

14h15 : Projection du film Il Fauno de Febo Mari,
Film muet de 1917, 73 min.
Avec : Febo Mari, Nietta Mordeglia, Helena Makowska.

 

Avec Il Fauno, Febo Mari inverse le mythe de Pygmalion et Galatée. Dans ce film méconnu où la jeune compagne du sculpteur tombe amoureuse de la statue du Faune, se joue une multiplicité de liens entre sculpture et cinéma : représentation de l’atelier du sculpteur, animation de la sculpture, désir et fétichisation.
 

 

Vendredi 9 octobre

Matinée

Filmer la sculpture : animer l’inanimé ?

 

9h15 : accueil
 

9h30 : introduction par Marie Gevart-Dekaeke et Claire Kueny

 

9h45 : Sculpture et cinéma, les premières années,
par Stéphanie Salmon, directrice des archives historiques de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

 

10h30 : La sculpture et l’inépuisable point de vue,
par Alain Fleischer, artiste plasticien et photographe, directeur du Fresnoy – Studio National des Arts Contemporain.

 

11h15 : Pause

 

11h30 : Le fantasme galatéen : du symbolisme de Giulio Aristide Sartorio au lyrisme hollywoodien,
par Dominique Païni, commissaire d’exposition, critique de cinéma.

 

12h15-13h : Des "statues qui parlent" ? Politique des corps pétrifiés, de Straub et Huillet à Pedro Costa,
par Cyril Neyrat, enseignant à la HEAD-Genève, critique de cinéma.


 

Après-midi

Lumière, mouvements et projecteurs : quand le cinéma investit la sculpture

 

14h : Accueil
 

14h15 : Du septième art à la sculpture contemporaine : cheminements d’une pensée cinéphilique,
par Thibault Honoré, artiste et docteur en arts plastiques.

 

15h : Absence expressive et extension filmique: l’entre-deux du processus « ciné-sculptural » d’Anthony McCall,
par Marie-Laure Delaporte, doctorante en histoire de l’art contemporain à l’Université Paris Ouest Nanterre, La Défense.

15h45 : Pause

 

16h : Pierrick Sorin / Thierry Dufrêne : Dialogue sur les théâtres optiques
Conversation entre Pierrick Sorin, artiste, vidéaste, metteur en scène et scénographe et Thierry Dufrêne, professeur d’Histoire de l’art contemporain à l’Université Paris Ouest Nanterre, La Défense.

 

16h45-17h30 : Table ronde,
modérée par Matthieu Poirier, historien de l’art et critique d’art.
Cinéma et sculpture : une esthétique des corps en mouvement ?

 

suivie d’une conclusion par Marie Gevart-Dekaeke et Claire Kueny

 


Pierrick Sorin, Titre variable n°2-1999

 

Télécharger le programme

 

> Téléchargez le programme en PDF (651Ko)

 


Avec le soutien de l'AIAC  (laboratoire des Arts des images et art contemporain de l'Université de Paris 8) et du CES 20.

 

 

Jeudi et vendredi 8 et 9 octobre 2015, de 9h30 à 17h30

< Retour à la liste des activités

Informations pratiques

Lieu : Paris

Sans réservation

< Retour à la liste des activités