hors-les-murs

Rodin / Nauman

Saarlandmuseum, Moderne Galerie

Du 21 septembre 2019 au 26 janvier 2020

Forte d’une sélection d’environ 140 pièces (sculptures, œuvres graphiques, dessins, installations, vidéos, néons et photographies), l'exposition permet à ces artistes phares d’entrer dans un dialogue visuel. En outre, elle rassemble de nombreux chefs-d’œuvre mais aussi des travaux qui, à de rares exceptions près, n’ont jamais été exposés jusqu’à ce jour. Les prêts proviennent de collections publiques ou privées jouissant d’une grande notoriété en Allemagne, France, Suisse, Belgique et aux Pays-Bas. Quant aux œuvres de Rodin, elles sont majoritairement issues du Musée Rodin, Paris.

Un siècle sépare Auguste Rodin (né en 1840 à Paris, décédé en 1917 à Meudon) de Bruce Nauman (né en 1941 à Fort Wayne/Indiana, vit et travaille à Galisteo/Nouveau Mexique). Et pourtant ils entretiennent des affinités en raison des innovations radicales qu’ils ont apportées à l’art de leur époque respective. Bien qu’ayant œuvré dans des contextes historiques et des lieux différents, ils ont révolutionné la pratique et la conception de l’art. Par ailleurs, à maints égards, leurs intérêts et leurs stratégies se rejoignent et se recoupent. De manière similaire, ils s’affranchissent radicalement des canons esthétiques prônant la beauté idéalisée et la maîtrise parfaite des moyens techniques, et préfèrent – selon les propos tenus par Anatole France au sujet de Rodin – se mettre à l’unisson avec les catastrophes. La construction et la déconstruction (pour ne pas dire la destruction) sont chez eux intrinsèquement liées. Ils conçoivent la création artistique avant tout comme un processus en continuel devenir.

L’exposition se focalise sur des thèmes tels que le corps, le psychisme, l’espace et le fragment. Mais elle met aussi en exergue le rôle que l’atelier joue au cours du processus créatif. L’analyse du corps constitue un enjeu tant pour Bruce Nauman que pour Auguste Rodin, et aboutit parfois à des résultats insolites. Les deux artistes se consacrent intensivement aux émotions et aux conflits psychiques qui peuvent encourager mais aussi freiner l’homme dans ses actions. De plus, ils portent un vif intérêt à la problématique de l’espace. Ils reconnaissent à ce dernier une valeur existentielle et le modèlent avec détermination, notamment lorsqu’il s’agit d’œuvres d’art public. Auguste Rodin procède à une revalorisation du torse, du fragment, qui est

généralement considérée comme le principal héritage qu’il a légué aux générations futures, et l’artiste conceptuel Bruce Nauman s’est fait une place de choix dans l’art contemporain grâce à son application radicale du principe du montage et à ses travaux à partir de fragments et de résidus.

L’exposition est accompagnée d’un catalogue qui regroupe des essais de Roland Mönig, Hélène Pinet (Musée Rodin, Paris), Isabel Friedli (Schaulager, Bâle) et Kathrin Elvers-Švamberk.

L’exposition est organisée avec le soutien du Musée Rodin, Paris.

Oeuvres prêtées

68 œuvres prêtées

Commissariat

Roland Mönig et Kathrin Elvers-Švamberk
avec la collaboration scientifique d’Hélène Pinet

>  En savoir plus