Événement | Journée d'études | Public adulte

Le travail de l’oeuvre : Simmel, Rilke et Rodin

26 septembre 2014, de 9h30 à 17h30

Tour du Travail, dans l'atelier de Rodin
Jacques-Ernest Bulloz, La Tour du travail et la Muse tragique dans l'atelier de Rodin à Meudon, 1904-1905, © Musée Rodin

 

Présentation

Simmel fut non seulement un des tout premiers à publier une étude substantielle sur l’art de Rodin en Allemagne (« Rodins Plastik und die Geistesrichtung der Gegenwart », supplément du Berliner Tageblatt, 29 septembre 1902), mais aussi à risquer une interprétation philosophique de l’art de Rodin. Cette étude s’ancre dans une réflexion sur le propre de l’art moderne menée par Simmel comme un aspect de son interprétation générale de la modernité menée dans sa Philosophie de l’argent (1900). Le thème du travail apparaît au centre de l’art et vient contredire les esthétiques du beau et de la grâce. Les pages sur Constantin Meunier jointes à la version finale du texte en 1911 souligne cet aspect sur lequel il convient de s’interroger dans une double direction au moins : - comme l’irruption d’un regard différent sur l’activité de l’artiste, en consonance avec l’auto-présentation de Rodin lui-même comme travailleur aimant à montrer ses oeuvres comme à l’atelier. C’est l’occasion d’une interrogation sur le travail de l’artiste. – comme transformation de la conception de l’artiste qui en vient à transcender le domaine des arts plastiques avec l’apologie du travail chez Rilke.

 

Responsables scientifiques

Catherine Chevillot, Directrice du musée Rodin, conservateur général du patrimoine
Denis Thouard, Directeur de recherche au CNRS
CNRS-EHESS Centre Georg Simmel - recherches franco-allemandes en sciences sociales

 

Coordination

Hélène Pinet Responsable du service de la recherche du musée Rodin
Hélène Zanin Chargée des colloques au service de la recherche du musée Rodin colloques@musee-rodin.fr

 

Programme de la journée

 

Matin

Modérateur :
Bénédicte Zimmermann
Directrice des études, EHESS, Centre Georg Simmel

 

9h15 –9h30

Accueil des auditeurs Catherine Chevillot
Directrice du musée Rodin
Introduction

 

9h45

Denis Thouard
Directeur de recherche au CNRS
Le “Rodin” de Simmel

 

10H

Pierre-Michel Menger
Professeur au Collège de France, chaire de Sociologie du travail créateur
Le travail et la sculpture selon Simmel : mouvement, fragmentation et incorporation chez Rodin

 

10H45

Karine Winkelvoss
Maître de conférences en Littérature allemande et autrichienne, université de Rouen
Geste au travail : Rodin, Rilke, Simmel

 

11h30

Dominik Brabant
Maître de conférences en Histoire
de l’art, université d’Eichstätt
Penser et dépenser comme formes de travail. Simmel et Rilke sur Rodin

 

Après-midi

Accueil des auditeurs

 

14h30

Catherine Chevillot
Directrice du musée Rodin
Simmel et la sculpture, dans le contexte des théories autour de 1900

 

15h15

Alexandre Kotska
Professeur des Universités, université de Strasbourg
Laboratoire du regard-Rodin, Maillol et le comte Harry Kessler

 

16h00

Christoph König
Professeur des Universités,
université d’Osnabrück
« Travailler toujours » Rilke écrit Rodin

 

16h45

Table ronde : Le temps du travail chez Rodin
Modérateur :
Denis Thouard
Intervenants :
Aline Magnien
Conservateur en chef du patrimoine, chef du service des collections, musée Rodin
Olivier Schefer
Maître de conférences d’Esthétique et de Philosophie des arts, Université Paris I Panthéon-Sorbonne
Maria Stavrinaki
Maître de conférences en Histoire de l’art contemporain, université Paris I Panthéon-Sorbonne/ Centre Georg Simmel

 


Accès

Accessible aux personnes à mobilité réduite.
Entrée libre, dans la limite des places disponibles.
Ouverture des portes 15 minutes avant le début de la journée d’études

 


Téléchargez le programme de la journée

Télécharger le programme (PDF, 545 Ko)

 

26 septembre 2014, de 9h30 à 17h30

< Retour à la liste des activités

Informations pratiques

Lieu : Paris

Tarif : Gratuit

Sans réservation

< Retour à la liste des activités