Bas-relief Masque de la pleureuse et centaures

Vue de l'oeuvre

- Diaporama

    Bas-relief Masque de la pleureuse et centaures

    Auguste Rodin (1840 -1917)

    La Pleureuse, « contracté(e) par la douleur et pleurant à chaudes larmes, les cheveux épars », forme le motif principal de ce bas-relief. Cette figure éplorée est entourée de centaures, des créatures infernales, mi-homme mi-cheval, qui torturent les damnés. Créé pour orner le bas du vantail gauche de La Porte de l’Enfer, ce bas-relief en est finalement retiré par Rodin et ne figure plus dans la version que nous connaissons aujourd’hui.


    Rodin affectionne particulièrement cette figure du chagrin qui aura une remarquable postérité sous la forme d’œuvre autonome, en ronde-bosse. Comme un certain nombre de ses contemporains, il se plait en effet à expérimenter l’effet produit par la traduction d’une même œuvre dans des matériaux divers, et la Pleureuse en est un excellent exemple, traitée en plâtre, en marbre avec au moins trois exemplaires et en bronze avec des modes de présentation différents.

    L'œuvre dans le musée

    Collections permanentes - Rez-de-chaussée, salle 5

    Les œuvres du musée sont susceptibles d'être prêtées. Leur présence n'est pas garantie.

    Date de réalisation :

    Avant 1885

    Numéro d'inventaire :

    S.00066

    Crédits :

    ©Agence photographique du musée Rodin - Jérome Manoukian

    Ressources

    Iconographie

    • bas-relief_masque_de_la_pleureuse_et_centaures.zip(zip, 2183.7 ko)