Visite sonore dans les collections du musée

Le Penseur, Le Baiser, L’Âge d’Airain ou encore L’Homme qui marche : les chefs-d’œuvre de Rodin prennent vie grâce aux commentaires de l’audioguide. Vous comprendrez comment l’artiste a révolutionné la sculpture et l’a fait entrer dans la modernité. Cette visite sonore est aussi l’occasion d’en apprendre plus sur Camille Claudel, à travers Vertumne et Pomone.

Pour écouter les commentaires de l’audioguide, munissez-vous de votre smartphone et flashez le QR Code ci-dessous pour accéder aux contenus.

Vous pouvez également écouter les commentaires de l’audioguide sur votre ordinateur. L’application est disponible avec les navigateurs web, Safari, Opera et Chrome.

Merci à notre partenaire Antenna pour la mise à disposition gracieuse des contenus des audioguides pendant la fermeture du musée.

Complétez votre visite avec nos diaporamas

L’Âge d’Airain

L’Âge d’Airain est la première grande œuvre personnelle de Rodin. En prenant pour modèle un jeune soldat Belge, Rodin parvient à créer une sculpture paraissant animée par le souffle de la vie. La sculpture semble si vraisemblable que le jeune artiste est accusé d’avoir moulé directement son modèle, ce qui n’est pas le cas. Cette affaire affecte fortement Rodin. Pourtant, elle fera connaître l’artiste et attirera l’attention sur lui.

> Rendez-vous au numéro 6 de l'audioguide pour en savoir plus

> Lire la notice de L’Âge d’Airain

L'Âge d'Airain

 

L'Âge d'Airain

 

L'Âge d 'Airain et Saint Jean-Baptiste

 

 

Le Baiser

Plein d’intensité et d’émotion, Le Baiser constitue une merveille de tendresse et de sensualité. La composition pyramidale mène inéluctablement aux lèvres des deux amants qui se cherchent pour s’unir, dans un instant suspendu pour l’éternité. Pourtant, quand Rodin expose cette sculpture en 1898, son esthétique a changé et juge cette œuvre sévèrement. Néanmoins, cette œuvre est considérée comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’artiste.

> Rendez-vous au numéro 12 de l'audioguide pour en savoir plus

> Lire la notice d'œuvre du Baiser

Le Baiser

 

Le Baiser

 

Le Baiser

 

Le Baiser

 

 

L’Homme qui marche

L’Homme qui marche est tout autant une référence à l’antique – que Rodin redécouvre vers la fin de sa carrière – que l’aboutissement de son esthétique résolument moderne. Cette sculpture permet à l’artiste de faire passer son œuvre au XXe siècle. Elle est aussi caractéristique d’un procédé de Rodin, l’assemblage. En associant une étude de torse craquelé avec une étude de jambes, Rodin, par un léger désaxement, créé une forte impression de mouvement. Fragmentaire comme les sculptures antiques, l’œuvre se débarrasse du poids de son sujet pour exprimer une idée pure.

> Rendez-vous au numéro 36 de l'audioguide pour en savoir plus

> Lire la notice d'œuvre de L’Homme qui marche

L'Homme qui marche

 

L'Homme qui marche

 

L'Homme qui marche

 

 

Camille Claudel

Salle Camille Claudel

L’idée de consacrer une salle du musée à l’œuvre de Camille Claudel est suggérée à Rodin par le journaliste et critique d’art Mathias Morhardt, fervent admirateur de l’artiste. La salle ne voit le jour qu’en 1952 lorsque Paul Claudel offre au musée quatre œuvres majeures de sa sœur : Vertumne et Pomone, les deux versions de L’Âge mûr et Clotho. La collection s’est progressivement enrichie grâce aux donations et aux acquisitions réalisées par le musée. Il s’agit de la collection la plus remarquable dédiée à l’artiste.

> Rendez-vous au numéro 350 de l'audioguide pour en savoir plus

> Rencontre : Camille Claudel et Auguste Rodin

Salle Camille Claudel

L'Âge mur au premier plan, La Vague et La Valse au second plan 

Salle Camille Claudel

La Valse au premier plan, L'Âge mur au second plan 

Clotho

 

La Vague

 

La Valse

 

La Petite châtelaine

 

 

Vertumne et Pomone

Appelée Sakountala puis Vertumne et Pomone, cette sculpture démontre les intenses recherches de Camille Claudel mais aussi les variations de lecture et de sens que l’on peut donner à cette œuvre. Elle témoigne aussi du processus de sublimation des évènements de la vie personnelle : au moment de l’œuvre, la relation entre Rodin et Claudel est à son apogée. L’œuvre, qui fait d’ailleurs penser à L’Éternelle idole de Rodin conçue à la même époque, montre une sensualité toute en retenue entre les deux amants, alliée à une parfaite exécution technique.

> Rendez-vous au numéro 35 de l'audioguide pour en savoir plus

> Lire la notice d'œuvre de Vertumne et Pomone

> Lire la notice d'œuvre de L’Éternelle idole

Vertumne et Pomone

 

Vertumne et Pomone

 

Vertumne et Pomone

 

Vertumne et Pomone

 

 


Envie de découvrir les œuvres dans le jardin de sculptures ? Écoutez la balade sonore dans le jardin de sculptures.