Ruth Pérez-Jiménez - Le MAN à Madrid : un réaménagement architectural et muséographique au service de milliers d’années d’histoire

Le Musée Archéologique National (MAN) se situe sur le parcours de La Promenade de l’Art madrilène, l’axe Prado-Recoletos, qui abrite entre autres le Musée National du Prado, le M.N.C.A. Reina Sofía et le Musée Thyssen-Bornemisza. Il se situe dans un bâtiment créé en 1867 à l’initiative de la reine Isabelle II et ouvert au public en 1895 ; l’ancien Palais des Bibliothèque et Musées, qui devait être un lieu de dépôt pour les collections royales, est aujourd’hui partagé par deux institutions : la Bibliothèque Nationale et le Musée Archéologique National, ce qui représente un véritable défi pour l’ensemble toujours non-résolu. Le musée montre dans ses salles une vaste diversité de pièces provenant des cultures ibériques depuis la préhistoire, ainsi qu’une exceptionnelle collection numismatique et un important ensemble de pièces grecques et égyptiennes. En plus de cette complexité, au début du XXIe siècle le MAN présentait de nombreux problèmes d’ordre fonctionnel et d’adaptation aux demandes d’un musée actuel, ainsi que des incohérences et disparités muséologiques et muséographiques. Il fait l’objet actuellement d’un processus de rénovation intégrale. Un premier concours convoqué par le Ministère de Culture espagnol en 2006 a récompensé l’U.T.E. Frade Arquitectos - Prointec pour la réhabilitation architectonique du bâtiment ; en 2010, Frade Arquitectos a été à nouveau lauréat pour le projet présenté en partenariat avec l’U.T.E. Acciona-Empty pour le réaménagement muséographique de l’ensemble du musée. L’intervention architecturale ainsi développée part d’un respect absolu du bâtiment et de son environnement : une architecture silencieuse qui ne prétend qu’à mettre en valeur l’ensemble et répondre aux problèmes existants ainsi qu’aux nouveaux besoins qu’exigent une institution de cette envergure. L’intervention muséographique pour sa part suit ces mêmes principes : un équilibre qui relie contenant et contenu, avec un langage sobre et intemporel, qui cherche la cohérence conceptuelle, thématique et formelle soulignant les collections exposées comme seules protagonistes.

Et pourtant, pendant presque toute la durée du chantier le musée est resté en partie ouvert au public. De même, l’ensemble de l’équipe du MAN a pu continuer son activité dans le bâtiment. Au printemps 2013, cette oeuvre est en train d’être aboutie, il ne reste que peu de temps pour que le grand nombre de trésors qui représentent des milliers d’années d’histoire soient montrés au public dans sa nouvelle demeure : un ancien musée pour le XXIe siècle.

 

Biographie

Diplômé en architecture à l’École Technique Supérieure d’Architecture de San Sebastian en 2001 avec mention du jury, et Master en Muséographie et Expositions en 2004 à l’Université de Beaux Arts (Université Complutense de Madrid) ; actuellement Doctorante à l’École Technique Supérieure d’Architecture de Madrid (Université Polytechnique), ciblé sur l’architecture éphémère et la scénographie d’expositions.

Depuis 2004 son travail en tant qu’architecte se centre sur les domaines des musées, muséographie et expositions. En 2005, collabore avec la Fondation COAM (de l’Ordre d’Architectes de Madrid), ainsi qu’avec le Ministère du Logement avec une Assistance Technique pour la Coordination des Expositions. De 2005 à 2012 collabore avec l’agence Frade Architectes, spécialisé en expositions et musées, chargée de la conception, du développement et du suivi de chantier des projets pour différentes institutions comme le Ministère de Culture et le Ministère du Développement espagnols, la mairie de Madrid, la Société Espagnole d’Action Culturel, etc… dans différents sièges : Musée Archéologique National, Bibliothèque National, IVAM, Musée d’Art Contemporain, Musée d’Histoire de Madrid, le Musée Picasso de Malaga, etc. Depuis 2012 elle travaille à Paris à l’agence Wilmotte et Associés.

 

Programme de la journée d'études

À écouter