Index des noms propres

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Z

A

Abruzzezi, Adèle
?-?
Modèle d'Auguste Rodin, d'origine italienne. En 1881, elle fut choisie comme modèle féminin de l'Ève. Rodin, agacé de ne pas pouvoir saisir exactement la forme du corps de son modèle, au fur et à mesure de l'avancée de son travail, découvrit qu'Adèle Abruzzeri était enceinte.

Albertoni, Ludovica
1474-1533
Bienheureuse italienne du XVIe siècle connue surtout par le Monument à la sœur Maria Raggi sculpté par Le Bernin (Rome). Elle fut béatifiée le 28 janvier 1671 par le Pape Clément X.

Arp, Hans
1886-1966
Peintre, sculpteur et poète d'origine allemande, il fut un des co-fondateurs du mouvement Dada à Zurich en 1916, et fut proche ensuite du mouvement surréaliste. Il réalisa de nombreuses œuvres plastiques avec sa femme Sophie Taeuber-Arp.

^

B

Balzac, Honoré de
1799 – 1850
Romancier, critique littéraire et critique d'art, dramaturge, journaliste, Balzac a laissé une œuvre qui compte parmi les plus imposantes de la littérature française.

Bande noire
Le surnom de « peintres de la Bande noire » fut donné au XIXème siècle à certains artistes français qui, séduits par les violents contrastes du pays breton, exposaient des oeuvres aux couleurs sombres exprimant la mélancolie, la rigueur et le réalisme de la vie quotidienne.

Barrias, Louis-Ernest
1841-1905
Sculpteur issu d'une famille d'artistes, il délaissa la peinture pour s'orienter vers la sculpture en 1858. À 23 ans, il obtint le Prix de Rome puis fut engagé sur le chantier de l'Opéra de Paris. Il produisit, par la suite, de nombreuses œuvres sculptées.

Baudelaire, Charles
1821-1867
Homme de lettres, critique d'art, il est l'un des poètes français les plus célèbres du XIXème siècle.
Rodin éprouvait une très grande admiration pour Baudelaire et son oeuvre en subit l'influence, en particulier celle du recueil de poèmes, Les Fleurs du mal.

Bazire, Edmond
1846-1892
Homme de lettres et critique d'art, il collabora notamment aux journaux Le Gaulois et L'Intransigeant.

Becque, Henry
1837-1898
Dramaturge français. Proches du cercle du Bon Cosaque, ainsi dénommé en hommage à Gogol, Auguste Rodin et Henry Becque eurent, vers 1883, de longues conversations au cours desquelles le sculpteur modela un premier buste, qu'il offrit au dramaturge.

Bénédite, Léonce
1859-1925
Historien de l'art et administrateur. Attaché au musée de Versailles en 1882, il devint adjoint du conservateur du musée du Luxembourg en 1886 et conservateur en 1889. Il fut le premier conservateur du musée Rodin.

Bergerat, Émile
1845-1923
Homme de lettres et journaliste qui écrivait sous les pseudonymes de « L'Homme masque » au Voltaire et « Caliban » au Figaro. Il publia également dans Le Gaulois et Gil Blas et fut chargé de la rubrique critique d'art à L'Officiel. Rodin illustra son recueil de poésies Enguerrande.

Bernheim-Jeune, Alexandre
1839-1915
Alexandre Berheim était l'ami d'Eugène Delacroix, Camille Corot et Gustave Courbet. En 1863, sur les conseils de ce dernier, il ouvrit une galerie au 8 de la rue Laffitte à Paris où il montra les peintures de artistes de l'École de Barbizon et, en 1874, les premiers tableaux impressionnistes jamais exposés. En 1901, Alexandre Berheim, aidé de ses deux fils, organisa la première exposition de Vincent Van Gogh à Paris.

Bernini, Gian Lorenzo, dit Le Bernin
1598-1680
Sculpteur, architecte et peintre italien, favori des papes, il devint notamment l'architecte de la Basilique Saint-Pierre de Rome. On lui doit le baldaquin aux colonnes torses du maître-autel et le dessin de la colonnade et des statues qui entourent la place devant la basilique.

Beuret, Rose
1844-1917
Compagne d'Auguste Rodin, elle rencontra le sculpteur en 1864, devint son modèle (elle posa notamment pour lui dans les années 1870 pour L'Alsacienne, Bellone et en 1890 pour Mme Rodin), son assistante (Rodin la chargeait de maintenir humides ses terres quand il s’absentait) et la mère de son fils unique, Auguste Beuret (1866-1934). Rodin l’épousa quelques semaines avant qu’elle ne décède, le 19 janvier 1917.
Malgré ses nombreuses aventures et de violentes passions, le sculpteur lui resta profondément attaché et lui écrivit en 1913 : « Je t’envoie cette lettre comme une réflexion que je fais, de la grandeur du cadeau que Dieu m’a fait en te mettant près de moi. Mets ceci dans ton coeur généreux » (Beaurieux, 1913).

Blot, Eugène
1830-1899
Editeur en objets d'art et fondateur d'une galerie à Paris, il commanda des fontes des oeuvres de Camille Claudel et les exposa.

Bourdelle, Antoine
1861-1929
Sculpteur français, il fréquenta l'atelier de Jules Dalou et fut un des praticiens de Rodin pendant quinze ans.

^

C

Caira, Maria
?-?
D'origine italienne, elle devint à l'âge de 82 ans, le modèle de Jules Desbois, Auguste Rodin et Camille Claudel, tous trois fascinés par la force expressive de ce corps abîmé par les épreuves de la vie. Jules Desbois, le premier, fit poser la vieille femme vers 1887 (La Misère, musée Rodin), puis Rodin l'engagea à son tour comme modèle pour la réalisation d'une sculpture de Vielle Femme, destinée au pilastre gauche de La Porte de l'Enfer. L'oeuvre prit ensuite son autonomie et fut baptisée Celle qui fut la Belle Heaulmière (1888, musée Rodin). Camille Claudel, enfin, s'inspira du corps usé et flétri de Marie Caira pour créer Clotho (1893, musée Rodin).

Carolus Duran, Charles
1838-1917
Peintre, il fut l'un des acteurs de la création avec, entre autres, Rodin, Puvis de Chavannes et Meissonier, d'un salon dissident, organisé sous le nom de Société nationale des Beaux-Arts dont il fut président de 1899 à 1905. Il dirigea ensuite l'Académie de France à Rome jusqu'en 1913.

Carpeaux, Jean-Baptiste
1827-1875
Sculpteur, peintre et graveur, son Ugolin (bronze, musée d'Orsay, Paris), achevé en 1861 à la fin de ses études à l’Académie de France à Rome est tiré de La Divine Comédie de Dante, où le poète décrit Ugolin, tyran de Pise, enchaîné et muré dans la tour de la Faim avec ses enfants (Chant XXXIII).

Carrier Belleuse, Albert-Ernest
1824-1887
Sculpteur ornemaniste pour qui Rodin travailla de 1864 à 1872, en France puis en Belgique. Carrier-Beleuse fut nommé directeur des travaux d'art à la Manufacture de Sèvres en 1875. Rodin réalisa son buste en 1882 (musée Rodin).

Carrière, Eugène
1849-1906
Peintre et lithographe, il est l'auteur de plusieurs portraits de Rodin. Celui où le sculpteur est représenté avec une de ses œuvres, La Toilette de Vénus, servit d'affiche à l'exposition Rodin au Pavillon de l'Alma en 1900.

Carriès, Jean-Joseph
1855-1894
Sculpteur, potier et miniaturiste.

Cazin, Jean-Charles
1841-1901
Peintre, sculpteur et céramiste français.

Chapu, Henri
1833-1891
Sculpteur français, il fut élu président de l'Académie des Beaux-Arts en 1889.

Choiseul-Beaupré, Charles-Auguste de
1868-1932
Mari de Claire Coudert, duchesse de Choiseul, qui fut la maîtresse de Rodin entre 1907 et 1912.

Cladel, Judith
1873-1958
Femme de lettres et journaliste.
Amie de Rodin, elle participa activement à la promotion de l'art du sculpteur en organisant des expositions de son oeuvre et de nombreuses conférences. Elle est essentiellement connue en tant que biographe de Rodin.

Claudel, Camille
1864-1943
Née dans une famille bourgeoise originaire de l’Aisne, Camille Claudel fut très tôt saisie par la passion de la sculpture. Elle réussit à convaincre sa famille de se rapprocher de Paris afin qu’elle puisse suivre des cours de sculpture à l'Académie Colarossi. D’abord élève d’Alfred Boucher, elle entra dans l’atelier de Rodin en 1884. D'élève, elle devint rapidement son assistante, puis sa maîtresse. Elle inspira à Rodin quelques-uns de ses plus beaux portraits, parfois allégoriques, toujours émouvants, sérieux et graves (Camille aux cheveux courts, Camille au bonnet, La Convalescente, Minerve).

Claudel, Paul
1868-1955
Dramaturge, poète, essayiste et diplomate français, il fut membre de l'Académie française. Il était le frère de la sculptrice Camille Claudel.

Clemenceau, Georges
1841-1929
Médecin, journaliste, homme politique et républicain convaincu, Clemenceau a également beaucoup fréquenté les cercles artistiques de son temps.
Rodin commença à modeler le portrait de Clemenceau à partir de 1911. Il fallut dix-huit séances de pose pour que le sculpteur réalise la trentaine de bustes en terre, plâtre et plâtre retouché de pâte à modeler, préfigurations du bronze final. Les relations furent difficiles entre les deux hommes et Clemenceau se déclara fort mécontent de son portrait.

Clémentel, étienne
1864-1936
Homme politique, il fut ministre de l'Agriculture en 1913, puis du Commerce et de l'Industrie de 1915 à 1920. Très actif lors de la donation Rodin, il fut l'un des exécuteurs testamentaires du sculpteur.

Clodion, Claude Michel
1738 – 1814
Sculpteur, il entra à Paris dans l'atelier de son oncle Lambert Sigisbert Adam en 1755, puis, à la mort de ce dernier il devint l'élève de Jean-Baptiste Pigalle.

Cordier, Charles
1827-1905
Sculpteur français, il employa Rodin pour l’exécution des cariatides de la Villa Neptune, à Nice, en 1878.

Courbet, Gustave
1819-1877
Peintre français, chef de file du courant réaliste.
Engagé dans les mouvements politiques de son temps, il fut l'un des élus de la Commune de 1871.

Cros, Henri
1840 – 1907
Sculpteur français, il créa des sculptures en cire très raffinées puis mit au point la technique de la pâte de verre moderne. Il travailla à la Manufacture nationale de Sèvres.
Son frère Jean tenta de retrouver des techniques anciennes de peinture, comme la peinture à la cire, à travers des textes anciens.
Son autre frère, le poète Charles Cros, perfectionna le phonographe et explora les techniques de la photographie en couleur.

^

D

Dalou, Jules
1838-1902
Sculpteur, il entra à la Petite Ecole en 1852, deux ans avant Rodin, et à l’Ecole des Beaux-Arts en 1854. Communard, il fut obligé de s’exiler de 1871 à 1880 à Londres, où il devint professeur de sculpture au Royal College. Très prisé par la haute société, il fut même sollicité par la famille royale. À son retour en France, on lui attribua la création du principal monument public de l’époque, le grand Triomphe de la République (1880-1889, Paris, Place de la Nation).
Il participa à la fondation de la Société nationale des Beaux-Arts, en fut vice-président de 1891 à 1893 et en présida la section sculpture de 1890 à 1893. Son buste fut réalisé par Rodin en 1883, pour célébrer la médaille d’honneur que Dalou avait obtenue au Salon, trois ans seulement après son retour en France.

Danielli, Bassano
1854-1923
Sculpteur italien, il étudia à Milan à l'Académie des Beaux-Arts et exposa avec succès à Milan, Turin, Rome et Paris.

Dante (Durante degli Alighieri)
1265-1321
Poète italien, auteur de La Divine Comédie qui fut une source permanente d'inspiration pour Auguste Rodin.

David d'Angers
1788-1856
Sculpteur, élu à l'Académie des Beaux-Arts en 1826.

David-Weill, David
1871-1952
Banquier et financier, vice-président de l'Union Centrale des Arts Décoratifs en 1923 (aujourd'hui musée des Arts décoratifs).

Dayot, Armand
1851-1934
Homme de lettres et critique d'art, il fonda la revue L'Art et les Artistes en 1905 et collabora à de nombreux journaux dont le Gil Blas, le Figaro, le Temps.

Delacroix, Eugène
1798-1863
Peintre français, il fut l'un des artistes majeurs de la période romantique. Le poète Charles Baudelaire le considérait comme le plus grand peintre du siècle et admirait le mélange de tradition classique et de ferveur romantique présentes dans ses oeuvres. Delacroix exposa, en 1822, Dante et Virgile aux Enfers (musée du Louvre, Paris), inspiré de la Divine Comédie de Dante.

Desbois, Jules
1851-1935
Sculpteur, il fut président de la section sculpture de la Sociéte nationale des Beaux-arts de 1924 à 1929. Il rencontra Auguste en Rodin en 1878, qui l'employa en tant que praticien dans son atelier.

Dorizon, Louis
1860-?
Entré à la Société générale comme portier en 1874, il en devint le directeur en 1896 et le président en 1914. Louis Dorizon était amateur de beaux livres, d’incunables, d’éditions originales. Rodin lui dédicaça, en 1914, son ouvrage Les Cathédrales de France.

Druet, Eugène
1867-1916
Photographe amateur et propriétaire d'un bar place de l'Alma, à Paris, où Rodin avait l'habitude de déjeuner, Eugène Druet commença à travailler pour Rodin à partir de 1896 et photographia pendant les quatre années suivantes l'ensemble de l'oeuvre du sculpteur.

Dubois, Paul
1829-1905
C’est dans l’atelier d'Alfred Boucher que le sculpteur Paul Dubois, directeur de l'Ecole nationale des Beaux-Arts depuis 1878, rencontra, en 1881-1882, Camille Claudel à qui il fit une remarque étonnante à propos de son travail : «Vous avez pris des leçons avec Monsieur Rodin !» ; et cela, alors qu’elle n’avait que 17 ans et n’avait encore jamais rencontré Rodin (Morhardt, 1898).
En 1880, sous la pression de Paul Dubois, Henri Chapu et Carrier-Belleuse, l’Etat commanda à Rodin une œuvre pour le futur musée des Arts Décoratifs, La Porte de l'Enfer.

Duchesse de Choiseul, (Coudert, Claire)
1864-1919
Américaine de naissance, devenue duchesse de Choiseul par son mariage, celle que Rodin appelait «sa petite bacchante» devint sa maîtresse dès 1907 et ce jusqu’en 1912. L’emprise que cette femme gaie et pleine de vitalité avait sur le sculpteur était immense.

Dujardin-Beaumetz, Henri
1852-1913
Homme politique, il fut sous-secrétaire d'Etat aux Beaux-Arts de 1905 à 1912 et publia Entretiens avec Rodin en 1913.

^

E

Escoula, Jean
1851-1911
Sculpteur, il fut praticien de Jean-Baptiste Carpeaux puis de Rodin entre 1887 et 1900 environ. Il réalisa notamment pour lui La Danaïde, L'Eternelle idole et, en collaboration avec Victor Peter, les chevaux du Monument à Claude Lorrain (1891-1892).

Eymard, Pierre-Jules
1811-1868
Ecclésiastique, fondateur de la Congrégation des Pères du Très Saint Sacrement, chez lequel Rodin se réfugia après la mort de sa soeur Maria, en 1862.

^

F

Falguière, Alexandre
1831-1900
Sculpteur et peintre, il fut nommé professeur à l’École des Beaux-Arts, à Paris, en 1882 et devint membre de l’Académie des Beaux-Arts la même année.
Il reçut la commande du Balzac pour la Société des gens de lettres en 1898, après l’échec de Rodin. Cela n’empêcha pas ce dernier de présenter son Buste de Falguière (1897) à la Société nationale des Beaux-Arts en 1899. 

Fenaille, Marie
1869-1941
Épouse de Maurice Fenaille, elle posa pour Rodin à partir de 1898. Portraits mondains ou portraits plus intimes, Rodin donna du visage de cette jeune femme qui le fascinait une image changeante dont il se plaisait à multiplier les variantes.

Fenaille, Maurice
1855-1937
Industriel, historien et amateur d'art, ce collectionneur et mécène passa plusieurs commandes à Rodin et fit publier une suite de ses dessins dans un recueil dit « Album Goupil ».

Flaubert, Gustave
1821-1880
Ecrivain français, auteur de romans célèbres parmi lesquels on peut citer Madame Bovary (1856), Salammbô (1862) ou encore L'Education sentimentale (1869).
Rodin avait une grande admiration pour l'écrivain et fut notamment inspiré, dans son travail de dessinateur, par un ouvrage de Flaubert, La Tentation de saint Antoine. C'est lors d'un voyage en Italie que Flaubert découvrit un tableau de Bruegel représentant les visions de saint Antoine. Il souhaita dès lors faire une adaptation du récit au théâtre et travailla à ce projet entre 1846 et 1872.

Fourquet, Léon
1841-Après 1882
Ami d'enfance de Rodin, il devint sculpteur et travailla notamment à la décoration de bâtiments publics à Marseille dans les années 1860. Il tailla pour Rodin le marbre de L'Homme au nez cassé en 1875.

Fuller, Loïe
1869-1928
Danseuse et chorégraphe américaine, elle connut un grand succès à Paris à partir de 1892 et inspira de nombreux artistes. Les recherches des danseurs tels Isadora Duncan, Loïe Fuller ou encore Vaslav Nijinsky offrirent à Rodin de nouveaux gestes et attitudes qu’il se plût à saisir dans la terre ou sur le papier.

^

G

Gallimard, Paul
1850-1929
Editeur de livres et collectionneur, il demanda à Rodin, en 1887, d'illustrer un exemplaire original des Fleurs du mal de Charles Baudelaire, faisant partie de sa collection personnelle.

Gauchez, Léon
1825-1907
Marchand d'art d'origine belge et directeur de la revue L'Art.

Geffroy, Gustave
1855-1926
Journaliste, critique et historien d'art. Il fut l'un des membres fondateurs de l'Académie Goncourt en 1896 et devint administrateur de la Manufacture des Gobelins en 1908. Il se lia d'amitié avec Auguste Rodin dès 1884 et ne cessa de lui apporter son soutien. Rodin réalisa son buste en 1905.

Ghiberti, Lorenzo
1378-1455
Sculpteur et orfèvre italien du Quattrocento. Il réalisa notamment deux des portes en bronze, ornées de bas-reliefs, du Baptistère Saint-Jean de Florence, la porte Nord entre 1403 et 1424, et la porte Est à laquelle il consacra 25 années de travail entre 1425 et 1452. Michel-Ange, devant la perfection du travail du bronze, aurait dit de cette porte qu'elle était digne d'être la Porte du Paradis.

Giacometti, Alberto
1901-1966
Peintre et sculpteur d'origine suisse, il s’installa à Paris en 1922 et suivit à Montparnasse les cours de sculpture d’Antoine Bourdelle, lui-même élève d'Auguste Rodin. Après la seconde guerre mondiale, ses œuvres furent exposées dans de nombreuses rétrospectives et obtinrent un grand succès.

Gonon, Eugène
1814-1892
Issu d'une famille de fondeurs, adeptes de la technique de la fonte à cire perdue, Eugène Gonon créa des oeuvres en bronze pour les sculpteurs les plus importants du XIXème siècle, James Pradier, Jules Dalou ou encore Antoine Louis Barye.

Gsell, Paul
1870-1947
Journaliste, homme de lettres et critique, il publia, avec Rodin, L'Art, entretiens réunis par Paul Gsell, en 1911.

^

H

Hanako
1868-1945
Danseuse japonaise, de son vrai nom Ohta Hisa, elle rencontra Rodin en 1906, lors de l'exposition coloniale de Marseille et posa pour la première fois pour lui, en 1907. Rodin réalisa d'elle de nombreux dessins et bustes dans divers matériaux.

Hokusaï, Katsushika
1760-1849
Peintre, dessinateur spécialiste de l’ukiyo-e, graveur et auteur d'écrits populaires japonais, son œuvre influença de nombreux artistes européens, en particulier Gauguin, Van Gogh et Claude Monet. Vers 1900, Rodin ajouta à sa collection d’antiques des estampes et des objets d’art japonais, essentiellement composée d’oeuvres du XIXe siècle, parfois conçues pour l’exportation, achetées sur le marché de l’art parisien, données ou échangées par ses amis artistes et collectionneurs.

Hugo, Victor
1802-1885
Homme de lettres, auteur de romans, poésies, essais, critiques, il est considéré comme un des écrivains les plus importants de la littérature française du XIXème siècle.
Rodin réalisa son buste en bronze, en 1883, d'après de nombreuses esquisses et dessins préparatoires, puis en 1889, il reçut la commande d'un Monument à Victor Hugo, pour le Panthéon. Cette commande n'eut pas de suite mais les maquettes conçues pour ce projet servirent, en 1891, pour un second monument destiné au jardin du Palais Royal.

^

I

Injalbert, Jean-Antoine
1845-1933
Fils d'un tailleur de pierres, il devint sculpteur. Membre de l'Académie des Beaux-Arts en 1905, il en assura la présidence à partir de 1921.

Isaac, Alphonse Prosper
1858-1924
Peintre originaire de Calais, c'est lui qui suggéra de faire appel à Auguste Rodin pour exécuter, selon le désir de la municipalité, un monument en l'honneur des Bourgeois de Calais.

^

J

Jeanneney, Paul (pseudonyme de Paul-Cyprien Loewenguth)
1861-1920
Céramiste, il se révéla très tôt un admirateur passionné des arts d'Extrême-orient. En collaboration avec Auguste Rodin, il exécuta des pièces sculpturales en grès dont un Jean d'Aire vêtu monumental (1903-1904, musée Rodin) ou plusieurs épreuves en grès de la Tête de Balzac (1903-1904, musée Rodin).

John, Gwendolen Mary
1876-1939
Peintre, elle fut le modèle de Rodin à partir de 1904, jusqu’en 1909-1910 et devint assez rapidement sa maîtresse. Elle posa en particulier pour le monument destiné au peintre James Mac Neill Whistler (1834-1903), commandé en 1905 par l’International Society of Sculptors Painters and Gravers, créée par Whistler en 1897 et dont Rodin avait pris la présidence en 1903. Après de longs délais, accrus par la guerre, le monument fut refusé. Il n’en reste que La Muse Whistler et les nombreux portraits de Gwendolen John réalisés à cette occasion.

^

K

Khan, Albert
1860-1940
Banquier et collectionneur, fondateur des Archives de la Planète, il participa, avec les banquiers Louis Dorizon et Joanny Peytel, à l'association financière pour l'élaboration de l'exposition de l'Alma en 1901.

^

L

Lecoq de Boisbaudran, Horace
1802-1897
Dessinateur, il fut enseignant à l'École spéciale de dessin et de mathématiques - dite « Petite École », de 1841 à 1869. Ses cours de dessin de mémoire avaient beaucoup de succès auprès des jeunes artistes étudiants. Il eut entre autres comme élèves, Fantin Latour, de 1850 à 1856, Jules Dalou, de 1852 à 1854 et Auguste Rodin de 1854 à 1857.

Legrain, Georges
1837-1915
Sculpteur, pour qui Rodin travailla en 1878, à la réalisation des mascarons ornant les fontaines des jardins du Trocadéro. Dès les années 1880, les deux artistes se brouillèrent, Rodin accusant Legrain de ne pas lui reconnaître la paternité de ces mascarons.

Legros, Alphonse
1837-1911
Peintre, graveur et sculpteur d'origine française. Sur les conseils du peintre James Whistler, il s'installa à Londres dès 1863 et devint enseignant à l'université. Il initia Rodin à la gravure en 1881, lors du séjour du sculpteur à Londres (Buste de Legros, vers 1880, musée Rodin, Paris).

Limet, Jean
1855-1941
Peintre de paysage, graveur et photographe, il occupa, dès 1881, un atelier-logement dans la Cité fleurie, boulevard Arago.
Si les premiers indices d'une rencontre avec Rodin se situent au printemps 1900, il est probable que les deux hommes se connaissaient bien avant.
Limet gagna rapidement la confiance de Rodin, effectuant pour lui les patines de ses bronzes et c'est à l'occasion de l'exposition de l'Alma en 1900 que Rodin demanda à Limet de photographier ses oeuvres. Les tirages à la gomme bichromatée qu'il présenta au sculpteur dès 1904 séduisirent ce dernier. Les recherches esthétiques de Limet en photographie n'eurent que les sculptures de Rodin pour thème et restèrent longtemps anonymes, en effet les tirages n'ont pu être attribués à Jean Limet que grâce au don de plaques de verre, fait en 1989 au musée Rodin, par la petite-fille de Limet.

Linde, Max
1862-1940
Ophtalmologiste d'origine allemande. Passionné d'art, il fut, à l'époque, le plus grand collectionneur privé de l'oeuvre de Rodin et devint un de ses mécènes.

^

M

Maderno, Stefano
1576-1636
Sculpteur italien, dont le chef-d'œuvre fut la sculpture représentant sainte Cécile dans la position exacte du corps retrouvé lors des fouilles de restauration de l'église Santa Cecilia in Trastevere à Rome, en 1599. Cette oeuvre valut à Maderno son élection à l'Accademia di San Luca en 1607.

Malatesta, Henri-Théodore Malteste dit
1870-1920
Frère de l'illustrateur Louis Malteste, il se spécialisa dans le genre médiéval et humoristique. Il travailla pour des périodiques et des éditeurs parisiens et réalisa des images d'Epinal. Il servit de modèle à Rodin pour son étude de Baudelaire.

Malatesta, Paolo et de Rimini Francesca
Vers 1275, Francesca, fille de Guido da Polenta, fut mariée à Gianciotto Malatesta, seigneur de Rimini, qui la confia à son frère, Paolo. Leur amour tragique a notamment inspiré un passage de L'Enfer de Dante.

Malher, Gustav
1860-1911
Musicien d'origine autrichienne, célèbre en tant que compositeur (il écrivit neuf symphonies et plusieurs cycles de lieder) et en tant que chef d'orchestre.

Man Ray (Pseudonyme d'Emmanuel Rudzitsky)
1890-1976
Peintre, photographe et réalisateur de films, il fut l'un des acteurs majeurs du mouvement dadaïste américain, puis du surréalisme.

Marcel, Alexandre
1860-1928
Architecte parisien, il fut lauréat de nombreux concours et prix internationaux. Lors de l’Exposition universelle de Paris en 1900, il fut chargé de la réalisation de trois pavillons (Cambodge, Espagne et celui de la Compagnie des messageries maritimes : le Panorama du Tour du Monde).

Marconi, Gaudenzio
1841-1885
Photographe d'origine italienne qui vivait en France, il est surtout connu pour ses photographies de nus artistiques.

Marx, Roger
1859-1913
Historien et critique d'art, il collabora à différents journaux et revues et soutint des artistes tels Puvis de Chavannes, Eugène Carrière, Paul Gauguin, Maurice Denis, Edgar Degas, Emile Gallé, Henri de Toulouse-Lautrec, Claude Monet, Auguste Renoir...

Matisse, Henri
1869-1954
Peintre, dessinateur et sculpteur, il est l'une des figures majeures de l'art du XXème siècle.

Médicis, Laurent de
1449-1492
Homme d'État florentin. Ses contemporains le surnommèrent le Magnifique.

Michel-Ange (Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni, dit)
1475-1564
Architecte, sculpteur et peintre italien de la Renaissance. Son oeuvre eut une influence majeure sur ses contemporains.

Michelet, Victor-émile
1861-1938
Poète, auteur de contes et de pièces de théâtre.

Mirabeau (Honoré-Gabriel Riquetti, dit)
1749-1791
Ecrivain, diplomate et homme politique français, il participa à la rédaction de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

Mirbeau, Octave
1850-1917
Ecrivain et journaliste français, il consacra de nombreux articles enthousiastes à Rodin et participa à toutes les batailles défendant l'oeuvre du sculpteur. Mirbeau a véritablement contribué à la gloire de Rodin, qui lui écrivit en 1910 : "Vous avez tout fait dans ma vie, et vous en avez fait le succès". Il défendit également le travail de Camille Claudel et demanda plusieurs fois à l'Etat de passer des commandes à la sculptrice, sans véritablement de succès.

Monet, Claude
1840-1926
Peintre français lié au mouvement impressionniste. Monet et Rodin sont nés à deux jours d'intervalle en novembre 1840. Ils s'estimaient et s'admiraient mutuellement.

Moore, Henry
1898-1986
Sculpteur britannique, il étudia la sculpture au Royal College of Art de Londres.
Il reçut de nombreuses commandes, par exemple pour le siège de l’UNESCO à Paris en 1957 et créa, en 1977, la Fondation Henry Moore, afin de promouvoir la diffusion de l'art.

Moreau, Gustave
1826-1898
Peintre, graveur, dessinateur et sculpteur français, il fut l'un des représentants majeur du mouvement symboliste. Enseignant à l'Académie des Beaux-Arts, il eut notamment pour élèves Henri Matisse, Albert Marquet ou encore Georges Rouault. Il légua son atelier à l'Etat français, transformé en musée, l'atelier de Moreau ouvrit ses portes en 1913.

Moreno, Alda
?-?
Danseuse à l'Opéra comique, elle fut présentée à Rodin par Jules Desbois en juillet 1910. Sa souplesse fascina le sculpteur au point qu'il souhaita immédiatement la faire poser. Il exécuta une cinquantaine de dessins, tous au trait, au crayon travaillé à l'estompe.

Morla-Vicuna, Luisa
?-1937
Fille du général Lynch, épouse de Carlos Morla-Vicuna, journaliste, diplomate et historien chilien.
Rodin réalisa le Buste de Madame Vicuna en 1888.

Mozart, Wolfgang Amadeus
1756-1791
Compositeur de musique d'origine autrichienne, il a écrit un nombre important d'oeuvres musicales dans des genres différents (opéras, symphonies, concertos...).

^

N

Neyt, Auguste
?-?
Télégraphiste belge, il fut le modèle de Rodin pour L'Age d'airain. Au lieu d'un modèle professionnel qui ne lui aurait offert qu'une attitude de convention, Rodin avait fait appel à un soldat de vingt-deux ans et choisit la pose en harmonie avec le caractère du jeune homme et non en fonction d'un sujet qui lui importait peu. "Il voulait l'action naturelle, prise sur le vif." (Auguste Neyt).

Nijinsky, Vaslav
1889-1950
Danseur et chorégraphe russe d'origine polonaise. Considéré comme le plus grand danseur de son époque, il fut révélé par l'organisateur de spectacles Serge de Diaghilev et devint l'étoile des Ballets russes. En 1919 il sombra dans une folie mégalomane et mystique et se retira en Suisse jusqu'à son décès en 1950.

Nostitz Hindenburg, Hélène de
1878-1944
Petite-fille de l’ambassadeur d’Allemagne à Paris, elle rencontra Rodin en 1900, lors de l’exposition universelle. Un premier buste, de petites dimensions, au caractère très personnel et intime, fut réalisé par le sculpteur en 1902. En 1907, Hélène de Nostitz commanda officiellement son buste, pour l'offrir à son mari. 

^

P

Pannelier, Victor
1840-après 1907
Photographe, il habitait à côté de l'atelier de Rodin. Ses relations avec le sculpteur sont assez anciennes puisque l'essentiel des factures conservées dans les archives du musée remontent aux années 1882-1883. Rodin lui passa cependant encore une commande de photographies en 1904.

Peter, Victor
1840-1918
Sculpteur et praticien de Rodin de 1890 à 1917. Il participa notamment à la sculpture du Monument à Claude Lorrain en collaboration avec Jean Escoula. Il fit également un Buste de Puvis de Chavanne, une Danaïde, Les Bénédictions, Le Christ et la Madeleine.

Petit, Georges
?-1920
Directeur d'une galerie artistique à Paris au 8 rue de Sèze.

Peytel, Joannny
1844-1924
Banquier, il participa au financement de l'exposition Rodin au Pavillon de l'Alma en 1900.

Pierron, Sander
1872-1945
Homme de lettres et critique d'art, il fut professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Liège. Il collabora au journal L'Indépendance belge.

Postolska, Sophie
1868-1943
Artiste d'origine polonaise, elle fut l'élève et la maîtresse de Rodin. A l'instar de Camille Claudel et de Gwendolen John, après plusieurs années de liaison avec Rodin, elle sombra dans la folie.

Praxitèle
c. 395 av. J.C.-c. 320 av. J.C.
Sculpteur grec à qui aucune oeuvre originale ne peut être attribué aujourd'hui de manière certaine, mais de nombreuses statues de sa création sont connues par le biais de copies romaines, de figurines en terre cuite ou de monnaies.

Préault, Auguste
1809-1879
Sculpteur français dont la personnalité hors du commun en fit une des figures majeures du Paris bohème de l'époque romantique.

Puvis de Chavannes, Pierre
1824-1898
Peintre français lié au mouvement symboliste. Ami de Rodin, ils fondèrent avec quelques autres artistes, la Société nationale des Beaux-Arts, en 1890.

^

R

Renoir, Auguste
1841-1919
Peintre français, reconnu comme un des artistes majeurs de la fin du XIXe siècle, il a peint plusieurs milliers de toiles.

Rilke, Rainer Maria
1875-1926
Ecrivain autrichien, il épousa en 1901 Clara Westhoff, une des élèves d'Auguste Rodin. Le couple se sépara un an plus tard et Rilke s'installa à Paris pour écrire une étude sur Rodin, tout en effectuant des tâches de secrétariat pour ce dernier durant quelques mois.

Rochefort, Henri
1831-1913
Journaliste et homme politique français, il fonda le journal L'Intransigeant en 1880. Lorsqu’il posa pour Rodin, en 1884, il était célèbre pour son art de la polémique et ses écrits.

Rodin, Marie-Louise (dite Maria)
1837-1862
Soeur aînée d'Auguste Rodin, elle entra dans la communauté d'Instruction charitable du Saint Enfant Jésus en septembre 1862 et décéda de la variole en décembre de la même année.

Roll, Marie-Louise
?-?
Née Marie-Louise Porcher, elle est l'épouse du peintre Alfred Roll (1846-1919) qui fut l'un des fondateurs puis le président de la Société nationale des Beaux-Arts.
Rodin réalisa le Buste Marie-Louise Roll en 1884.

Rousaud, Aristide
1868-1946
Sculpteur, il fut élève puis praticien de Rodin de 1909 à 1917.

Rude, François
1784-1855
Sculpteur français, né à Dijon, il vécut une existence discrète, à l'abri des honneurs et des polémiques de la vie artistique de son temps.

Rudier, Eugène
1875-1962
Fondeur d'art, il reprit la marque de son père Alexis Rudier (qui ne fondit jamais d'oeuvres de Rodin), adapta la fonderie familiale à la statuaire et fit de nombreuses fontes pour Rodin et pour le musée entre 1902 et 1952, sous la marque « Alexis Rudier ».

Rudier, François
?-?
Fondeur d'art, frère d'Alexis Rudier, il travailla pour Rodin de 1881 à 1904.

Russel, John
1858-1931
Peintre d'origine australienne dont les oeuvres se rattachent au mouvement néo impressionniste. Ses sujets de prédilection étaient les marines et le portrait. Une longue amitié unissait Auguste Rodin et la famille Russell.

Russel, Marianna
1865-1908
D’origine italienne, elle fut l’épouse du peintre John Russell qui s’installa à Paris vers 1880, à la mort de son père, pour étudier la peinture. Très belle, Mariana Russell posa entre 1886 et 1888 pour Rodin, comme pour Frémiet ou Carolus-Duran. Le sculpteur fasciné par la beauté classique de ce visage régulier l'utilisa dans de nombreuses variations à tendance allégorique, faisant de la jeune femme une Minerve, une Pallas Athéna ou un Saint Georges. Pour un de ces bustes, à la demande de John Russell, Rodin employa l’argent, plus ferme dans les contours que le plâtre et le marbre, mais plus doux également et d’une belle patine grise.

^

S

Sacher-Masoch, Leopold Von
1836-1895
Ecrivain et journaliste autrichien. A sa mort, ses œuvres (romans historiques, romans de genre, contes folkloriques, nouvelles) tombèrent dans l’oubli, considérées comme dégénérées et condamnées sous l’Allemagne nazie. Il fallut attendre les années 1960 pour qu'on les redécouvre.

Sackville West, Victoria
1862-1936
Fille illégitime de Lionel Sackwille-West et d’une danseuse espagnole, Victoria Sackville-West, après avoir épousé son cousin du même nom, et après divers procès‚ devint, en 1913, une femme extrêmement riche.
Amie de Rodin, elle le rencontra à Bagatelle, chez Sir John Scott, en 1904, ils se revirent à plusieurs reprises l’année suivante puis à nouveau à Londres, en 1913, où Rodin séjournait pour veiller à l’installation des Bourgeois de Calais.
A la demande du sculpteur, elle passa deux semaines à Paris, au début du mois de novembre 1913, puis revit Rodin assez souvent en 1914 dans le midi de la France, près de Menton.

Saint Jean-Baptiste
Personnage du Nouveau Testament, sa vie est relatée dans les Évangiles et les Actes des Apôtres.
Prédicateur en Palestine, il est, pour les chrétiens, le prophète qui a annoncé la venue du Christ, et celui qui l'a baptisé sur les bords du Jourdain, après l'avoir désigné comme « l'agneau de Dieu », et lui avoir donné ses propres disciples.

Sainte Cécile
Sainte chrétienne. Sa légende raconte qu'en allant au martyr elle entendit une musique céleste, cette anecdote en fit la patronne des musiciens, des luthiers et des fabricants d'instruments de musique. On la représente traditionnellement avec une couronne de fleurs, tenant un lys, un instrument de musique et une épée.

Sainte Thérèse d'Avila
1515-1582
Sainte catholique et réformatrice monastique du XVIème siècle.

Sarmiento, Domingo Faustino
1811-1888
Homme politique et écrivain argentin, président de la République argentine du 12 octobre 1868 au 12 octobre 1874.

Schuffenecker, Amédée
?-?
Collectionneur et marchand d'art. Frère du peintre Claude-Emile Schuffenecker, soupçonné d'être un faussaire et d'avoir notamment peint des faux Van gogh.

Scopas
v. 420–330 av. J.-C
Architecte et sculpteur grec, il collabora avec le sculpteur Praxitèle et réalisa, entre autres, une partie du Mausolée d'Halicarnasse (Asie Mineure), considérée comme étant une des sept merveilles du monde antique.

Shaw, Georges Bernard
1856-1950
Ecrivain d’origine irlandaise, prix Nobel de littérature en 1925, il est surtout connu comme auteur de théâtre (Pygmalion, 1912, Sainte Jeanne, 1923). Rebelle à son milieu, progressiste, il utilisait l’ironie et l’humour pour défendre ses idées et lutter contre l’étroitesse de pensée qui caractérisait à ses yeux la bourgeoisie et la bonne société. Il rencontra une première fois Rodin en 1904, au banquet donné lors de l’élection du sculpteur à la fonction de président de l’International Society of Sculptors. Ce n'est qu'en avril 1906 que Georges Bernard Shaw commença à poser pour Rodin. Il fut ravi du buste que le sculpteur lui remit en octobre 1906.

Sortais, Louis
1860-1911
Architecte, il réalisa le Palais de l'éducation et de l'enseignement à l'Exposition universelle de 1900.

Steichen, Edward
1879-1973
Photographe américain. C'est en 1900 qu'il décida de venir à Paris, attiré par le scandale du Balzac de Rodin, relaté dans la presse américaine. À peine arrivé, il consacra sa première visite à l'exposition que Rodin organisait en marge de l'Exposition universelle. Steichen ne rencontra le sculpteur que l'année suivante par l'intermédiaire du peintre Fritz Thaulow. Rodin fut immédiatement séduit par la personnalité et le travail du jeune photographe. Pendant presque une année, Steichen se rendit à l'atelier de Rodin et réalisa plusieurs séries de photographies qui connurent un vif succès.

Stieglitz, Alfred
1864-1946
Photographe américain, il créa la revue Camera Work et la Galerie 291 à New York. C'est dans cette galerie que les oeuvres des artistes de l'avant-garde européenne furent exposées pour la première fois aux Etats-Unis.

^

T

Tabard, Maurice
1897-1984
Photographe français, sa carrière se déroula entre New York et Paris. Il fut l'ami de Brassaï, André Kertesz, Man Ray.

Thyssen, August
1842-1926
Issu d'une famille d'industriels allemands spécialisés dans l'acier, August Thyssen puis ses descendants ont constitué l'une des plus importantes collections d'art du XXème siècle, consacrée à l'art européen de 1290 au Pop Art. La collection est aujourd'hui conservée et présentée au musée Thyssen-Bornemisza à Madrid.

Troubetzkoy, Paul
1866-1938
Fils du prince russe Pierre Troubetzkoy, il fut sculpteur et diplomate. Il fréquenta beaucoup les ateliers de sculpteurs, et c'est lors d'un de ses voyages à Paris qu'il rencontra Auguste Rodin.

^

U

Ugolin (Ugolino della Gherardesca, dit)
1220-1289
Le comte Ugolino della Gherardesca était l'un des tyrans les plus cruels de Pise. Il gouvernait par la terreur, jusqu'à ce qu'une conspiration, dirigée par l'archevêque de la ville Ruggeri Ubaldini, le fit tomber. L'archevêque fit alors enfermer Ugolin et quatre de ses descendants mâles dans une tour. Il leur fit distribuer d'abord une nourriture insuffisante, avant de les laisser mourir de faim. La légende dit qu'Ugolin, ayant été le dernier à survivre, aurait mangé le corps de ses enfants morts.

^

V

Valloton, Felix
1865-1925
Peintre et graveur suisse, il entra à l'Académie Julian en 1882 et se fit rapidement connaître grâce à ses gravures sur bois et ses illustrations (série de portraits gravés sur bois pour les journaux La Plume et La Revue blanche). Ce n'est qu'à partir de 1899 qu'il se consacra uniquement à la peinture.

Vianney, Jean-Marie (dit le saint Curé d'Ars)
1786-1859
Le curé d'Ars était déjà considéré comme un saint de son vivant tant il était dévoué à l'œuvre de Dieu. Ainsi, par exemple, il redistribuait tout ce qu'on lui donnait et n'hésitait pas à se démunir davantage pour subvenir aux besoins de plus pauvres que lui.

Vitta, Joseph (Baron)

1860-1942
Mécène, collectionneur, bibliophile et mélomane, il commanda notamment à Rodin de grandes sculptures décoratives pour le vestibule de la villa La Sapinière à Evian. Au delà de ces commandes Vitta soutint également le travail de Rodin en étant par exemple l’un des plus gros souscripteurs pour l’installation du Penseur devant le Panthéon en 1906 puis pour la fonte du Balzac en 1908.

Vollard, Ambroise
1868-1939
Marchand de tableaux, éditeur et homme de lettres.
Il était lié aux artistes les plus célèbres de la fin du XIXème siècle et du début du XXème et contribua à faire connaître le travail de Gauguin, Van Gogh, Cézanne, Matisse ou Picasso.

^

W

Whistler, James Mac Neill
1834-1903
Peintre d'origine américaine, il fut élu membre d'honneur de l'Académie royale des Beaux-Arts de Munich en 1884, officier de la Légion d'honneur en France en 1892 et fut l'un des membres fondateurs et le premier président de la Société internationale des sculpteurs, peintres et graveurs en 1898.

^

Z

Zola, émile
1840-1902
Homme de lettres et journaliste, il est l'un des écrivains français les plus célèbres du XIXème siècle. Il présida le comité de la Société des gens de lettres entre 1891 et 1896, au moment où fut commandée à Rodin Le Monument à Balzac. L'oeuvre déchaîna l'opinion lors de sa présentation au Salon de 1898. La lutte entre adversaires et partisans du Balzac fut d'autant plus violente que la France se trouvait en pleine affaire Dreyfus et qu'Emile Zola, qui soutenait Rodin, devint avec son article "J'accuse" (L'Aurore, 13 janvier 1898) le leader du parti dreyfusard. La Société des gens de lettres refusa l'oeuvre considérant officiellement "qu"elle ne reconnaissait pas Balzac dans cette statue de Rodin.".