Jeunesse et formation

Accès rapide aux chapitres :
Jeunesse et formation | Les grandes années de création | Un tournant décisif | Les dernières années

Accès rapide aux dates :
1840 | 1854 | 1855 | 1857 | 1858 | 1860 | 1862 | 1864 | 1865 | 1866 | 1870 | 1871 | 1872 | 1873 | 1874 | 1875 | 1876 | 1877 | 1879

Portrait de Rodin en blouse de travail1840 ^

Naissance d'Auguste Rodin le 12 novembre à Paris, rue de l'Arbalète, dans un quartier pauvre du XIIème arrondissement (aujourd'hui le Vème arrondissement).

Charles Hippolyte Aubry, Portrait de Rodin en blouse de travail, vers 1862, [Ph.004]

 

 

Copie d'après une scène antique, cortège de silène jouant du pipeau, suivi d'une panthère, de Bacchus et d'une ménade, un thyrse et une canthare à la main1854-1857 ^

A l'âge de 14 ans, Rodin réussit à convaincre son père de le laisser entrer à l'École impériale spéciale de Dessin et Mathématiques, dite « Petite École » et suit les cours du peintre Horace Lecoq de Boisbaudran. Ces quatre années sont capitales dans sa formation : tout en assimilant les techniques traditionnelles, il affine ses capacités d'observation et s'exerce au dessin de mémoire.

Auguste Rodin, Copie d'après une scène antique, cortège de silène jouant du pipeau, suivi d'une panthère, de Bacchus et d'une ménade, un thyrse et une canthare à la main, avant 1860

 

Académie d'homme1855 ^

Rodin entre dans la classe de sculpture, après avoir reçu une médaille de bronze en dessin, et passe beaucoup de temps à dessiner au musée du Louvre, au Cabinet des estampes de la Bibliothèque impériale et à la Manufacture des Gobelins.

Auguste Rodin, Académie d'homme, entre 1854 et 1857

 

1857 ^

Après avoir remporté un premier prix de dessin, Rodin quitte la « Petite École» et tente d'entrer à l'école des Beaux-Arts de Paris en section sculpture, mais il échoue trois fois au concours.

Portrait de Rodin coiffé d'un haut-forme1858-1862 ^

Pour aider financièrement sa famille, Rodin travaille chez plusieurs décorateurs et ornemanistes.

Il rencontre le sculpteur Jules Dalou (1838-1902), entré à l'École spéciale de dessin et d'architecture en 1852, puis à l’École des Beaux-Arts en 1854.

Rodin réalise le Buste de Jules Dalou en 1883 pour célébrer la médaille d’honneur que ce dernier avait obtenue au Salon.

Charles Hippolyte Aubry, Portrait de Rodin coiffé d'un haut-forme, vers 1862, [Ph.00003]

 

 

Buste de Jean-Baptiste Rodin1860 ^

Première œuvre sculptée : Buste de Jean-Baptiste Rodin, son père. Ce buste inspiré des portraits de législateurs romains antiques ne fut jamais exposé du vivant de l'artiste.

 

Auguste Rodin, Buste de Jean-Baptiste Rodin, 1860, [S.00971]

 

Rodin travaillant au buste du Père Eymard1862-1863 ^

Suite au décès de sa sœur Maria, durement éprouvé, Rodin entre comme novice, sous le nom de frère Augustin, chez les Pères du Très-Saint-Sacrement. Il y exécute le Buste du Père Eymard, fondateur de l'ordre en 1856.

Charles-Hippolyte Aubry, Rodin travaillant au buste du Père Eymard, vers 1863, [Ph.00161]

 

Mignon1864 ^

Rodin suit les cours d'anatomie animale dirigés par le grand sculpteur Antoine Louis Barye (1795-1875) au Museum d'Histoire naturelle.

Rodin rencontre Rose Beuret (1844-1917), alors âgée de 20 ans, qui devient sa compagne jusqu'à la fin de sa vie. Elle servit de modèle au sculpteur et son premier portrait porte le nom d'une héroïne de Goethe, Mignon.

Auguste Rodin, Mignon, [S.00973]

 

Jeune femme au chapeau fleuriRodin débute sa collaboration avec le sculpteur Albert Ernest Carrier-Belleuse (1824-1896), pour lequel il produit des œuvres à caractère décoratif.

Le jeune sculpteur se familiarise avec les rouages d'un grand atelier, même s'il renie, par la suite cette production. Parallèlement, Rodin crée sous son propre nom des oeuvres dans la même veine. La Jeune femme au chapeau fleuri, dont le traitement et le souci du détail correspondent parfaitement au goût de la bourgeoisie de l'époque, en constitue un bon exemple.

Naissance de Camille Claudel (+1943)

Auguste Rodin, Jeune femme au chapeau fleuri, [S.01056]

 

L'Homme au nez cassé1865 ^

L'Homme au nez cassé est refusé au Salon. Il révèle le visage meurtri par la vie, d'un pauvre homme du quartier surnommé "Bibi". Mais l'hiver particulièrement rigoureux cette année-là, gela la tête en terre crue qui se fendit au point d’en briser toute la partie arrière. Réduite à un masque, l'œuvre fut jugée fragmentaire.

Auguste Rodin, L'Homme au nez cassé, [S.01863]

 

Trois enfants nus1866 ^

18 janvier : Naissance de son fils naturel Auguste Eugène Beuret (1866-1934).

Sa naissance inspire à Rodin des dessins et des oeuvres ayant pour thème les enfants.

Auguste Rodin, Trois enfants nus, vers 1870, [D.00038]

 

 

1870 ^

Rodin est mobilisé et incorporé comme caporal dans la Garde Nationale, puis très vite réformé à cause de sa myopie.

Portrait de Mme J.B Rodin1871 ^

Rodin rejoint Albert Ernest Carrier-Belleuse en Belgique et réalise avec lui divers travaux de décoration monumentale.

Décès de la mère de Rodin, Marie Rodin née Cheffer, le 23 août.

Rodin expose pour la première fois en Belgique.

Portrait de Mme J.B Rodin, sans date, [Ph.00066]

 

1872 ^

Brouille entre Rodin et Albert Ernest Carrier-Belleuse et fin provisoire de leur collaboration.

Rose Beuret rejoint Rodin à Bruxelles.

Maison du Boulevard Anspach à Bruxelles1873 ^

Rodin s'associe par contrat avec le sculpteur belge Antoine-Joseph Van Rasbourgh (1831-1902), lui aussi ancien employé de Carrier-Belleuse. La décoration des bâtiments publics de Bruxelles est leur principale activité.

Auguste Rodin réalise les Atlantes et Cariatides du Boulevard Anspach.

Des œuvres de Rodin, sans doute modestes, sont présentées aux Expositions internationales de Londres et de Vienne.

Duquenne, Maison du Boulevard Anspach à Bruxelles, estimé 1928, [Ph.02406]

 

Un coin de clairière dans la forêt de Soignes1874 ^

Rodin participe à la décoration du Palais des Académies à Bruxelles.

Exécution d'une série de paysages de la forêt de Soignes (Un coin de clairière dans la forêt de Soignes, Crépuscule d'or sur les dunes en forêt de Soignes, entre 1871 et 1877) où Rodin aime se promener en compagnie de Rose.

Il réalise des lithographies destinées à illustrer le journal satirique Le Petit Comique.

Auguste Rodin, Un coin de clairière dans la forêt de Soignes, [P.07229]

 

L'Homme au nez cassé1875 ^

Présentation en France au Salon de Paris (01 mai - 20 juin) du buste en marbre de L'Homme au nez cassé, version complétée de l'oeuvre refusée dix ans auparavant. Rodin est attaché à ce portrait qu'il considère comme sa "première bonne sculpture". Sa présence au Salon passe inaperçue.

Auguste Rodin, L'Homme au nez cassé, [S.00974]

 

1876 ^

Présentation des œuvres de Rodin à l'Exposition internationale et universelle de Philadelphie, aux États-Unis.

Rodin voyage en Italie et étudie les œuvres des artistes de la Renaissance, tout particulièrement celles de Michel-Ange. De retour à Bruxelles, Rodin achève une étude de nu grandeur nature. Exposée initialement sans titre, baptisée ensuite Le Vaincu, puis L'Homme qui s'éveille, elle prend finalement pour titre L'Âge d'airain, en référence au troisième des âges de l'humanité décrit par le poète grec Hésiode.

Âge d'airain1877 ^

Exposition de L'Âge d'airain, à Paris au Salon des Artistes français. Rodin est alors accusé d'avoir moulé sa figure sur nature. Profondément affecté, le sculpteur constitue, un solide dossier rassemblant témoignages et photographies du modèle, un jeune soldat belge nommé Auguste Neyt. Il n'obtiendra réparation que trois ans plus tard

Gaudenzi Marconi, Âge d'airain, estimé 1877, [Ph.02152]

 

Rodin achève la maquette du Monument à Lord Byron destinée au concours de Londres.

A l'automne, Rodin fait sa première grande tournée des cathédrales du centre de la France.

Après sept années passées en Belgique Rodin et Rose retournent en France. Il crée notamment Le Beau Temps et Le Mauvais Temps, intégrés comme mascarons décoratifs à la fontaine de l'ancien Palais du Trocadéro construit pour l'Exposition universelle de 1878.

Portrait de Rodin1879 ^

Rodin travaille à Marseille à la décoration du Palais des Beaux-Arts et à Nice à la décoration de la Villa Neptune.

Rodin entre en tant que décorateur, à la Manufacture de Porcelaine de Sèvres (où Carrier-Belleuse occupe le poste de directeur des travaux d'art) et y exécute de nombreux vases décorés de figures en creux ou en relief, aux formes et aux couleurs variées. La collaboration s'achève vers 1885.

Étienne Carjat, Portrait de Rodin, estimé 1879, [Ph.00148]

 

Rodin participe à deux concours publics, l'un pour le buste de La République, l'autre pour le Monument à la Défense de Paris. Les deux projets sont refusés, mais deviendront par la suite des oeuvres prisées.

Rodin obtient une première récompense officielle au Salon pour son Buste de Saint Jean Baptiste (mention honorable).

 

1840-1879 : Jeunesse et formation | 1880-1899 : Les grandes années de création >