4- Monuments

Parallèlement à La Porte de l’Enfer, Rodin travaille à un grand monument commandé en 1885 par la Ville de Calais afin de commémorer le sacrifice de six bourgeois qui, pendant la guerre de Cent Ans, avaient accepté de donner leur vie pour que le roi d’Angleterre épargne la ville. Dans sa première maquette, assez traditionnelle, Rodin place le groupe sur un haut piédestal.

La seconde maquette, plus grande, témoigne des recherches d’individualisation menées par le sculpteur : chaque personnage exprime un sentiment différent, allant de la résignation à la révolte. Le monument ne fut inauguré à Calais qu’en 1895, en raison des aléas politiques et de la difficulté qu’avait Rodin à considérer son oeuvre comme achevée.

L’élaboration du Balzac est plus complexe encore. En 1891, la Société des Gens de Lettres, désireuse de célébrer la mémoire de l’un de ses fondateurs, le grand romancier Honoré de Balzac (1799-1850), commande un monument à Rodin. Le sculpteur rassemble des portraits et se renseigne sur la vie de Balzac, mais il peine à trouver la forme adéquate. Il parvient peu à peu à s’écarter des détails anecdotiques du Balzac en redingote pour figurer la puissance du génie visionnaire dans un visage aux traits accentués, monté sur un corps enveloppé dans une robe de chambre toute en fluidité.

Balzac, étude de nu C, grand modèle - © Musée Rodin - Photo : Christian Baraja

Lorsqu’il présente son oeuvre, en 1898, la Société des Gens de Lettres n’y reconnaît pas Balzac, et refuse le monument. Une violente polémique oppose alors les détracteurs et les partisans de l’artiste – mais ce dernier décide d’y mettre fin en retirant son chef-d’oeuvre, qui ne sera fondu en bronze que bien après sa mort.

Rodin avait obtenu en 1883 l’honneur de faire un buste de Victor Hugo (1802- 1885). Il conçoit durant les années 1890 plusieurs projets de monuments au grand homme, mais un seul aboutit. Représentant le poète exilé à Guernesey, assis et dominant les flots de son bras tendu, le marbre fut installé au jardin du Palais Royal en 1909 avant d’entrer au musée Rodin.

< SALLE 3- Les ANNEES 1880