Le musée Rodin - Meudon

La villa des Brillants

La villa des Brillants, située sur les hauteurs de Meudon, est une maison de style néo-Louis XIII, d’allure modeste, en briques et pierres, qui fut achetée aux enchères par Auguste Rodin le 19 décembre 1895. Elle fut un cadre propice au développement de son œuvre.

Vue du musée Rodin Meudon
Vue du musée Rodin Meudon

Le Penseur, sur la tombe de Rodin, au musée Rodin Meudon
Le Penseur, sur la tombe de Rodin, au musée Rodin Meudon

 

Le Penseur, sur la tombe de Rodin, au musée Rodin Meudon
Le Penseur, sur la tombe de Rodin, au musée Rodin Meudon

 

En 1900, une cinquantaine de personnes, parmi lesquelles de nombreux praticiens, ouvriers et mouleurs, travaillait autour de Rodin. S'il se rendait chaque jour dans ses ateliers parisiens, notamment au dépôt des marbres, c’est à Meudon que la part la plus intime de son œuvre s'élaborait. L’endroit fut vite un passage obligé : amis, modèles, commanditaires, personnalités françaises et étrangères s’y succédèrent en grand nombre.

Dès 1905, le poète Rainer Maria Rilke, employé en tant que secrétaire personnel de Rodin, habita sur place : « C’est une impression extrêmement forte que cette vaste halle claire où toutes ces sculptures blanches, éblouissantes semblent vous regarder derrière les hautes portes vitrées, comme la faune d'un aquarium. Une grande, une immense impression ... » (lettre de Rilke à sa femme Clara, 2 septembre 1902).

L'Atelier du Maître, Meudon
Intérieur du Pavillon de l'Alma remonté à Meudon

Le musée aujourd'hui

Les visiteurs découvrent à la fois l’esprit d’un atelier et l’atmosphère d’une demeure d’artiste au tournant des XIXe et XXe siècles. La rénovation de la villa, menée en 1997 à partir de photographies d’époque, a permis de reconstituer le cadre de vie et de travail du sculpteur. Le musée, construit en 1930 pour remplacer le pavillon de l'Alma et inauguré en 1948, présente de nombreux plâtres, dont ceux des œuvres monumentales de Rodin dans leurs états successifs : La Porte de l’Enfer, Les Bourgeois de Calais, les nombreuses études et figures pour Balzac, les monuments à Victor Hugo, à Puvis de Chavannes et à Whistler. Leur importance est considérable car il s’agit du premier état de création d'une œuvre avant leur réalisation en bronze ou en marbre. Rodin faisait effectuer une série d’épreuves en plâtre de chacune des œuvres qu'il imaginait et gardait ainsi le témoignage de chaque phase de son travail. Il disposait alors de figures multiples qu’il modifiait, transformait ou assemblait à d’autres, inventant son propre langage.

Vue d'une salle du musée Rodin Meudon
Vue de l'intérieur du musée Rodin Meudon

 

Oeuvres en plâtre exposées au musée Rodin Meudon
Vue de l'intérieur du musée Rodin Meudon

 

Oeuvres en plâtre exposées au musée Rodin Meudon
Vue de l'intérieur du musée Rodin Meudon

 

Vue d'une salle du musée Rodin Meudon
Vue de l'intérieur du musée Rodin Meudon

 

Intérieur de La Villa des Brillants : la salle à manger
Intérieur de La Villa des Brillants : la salle à manger