Le Baiser

Naissance d'un sculpteur

Les débuts d'une carrière officielle
Salle 5  |  Porte de l'enfer

 

Auguste Rodin (1840-1917)
LE BAISER
1888-1898
Groupe en marbre commandé par l’État en 1888
Taillé par Jean Turcan, assistant, et livré en 1898
Présenté à partir de 1901 au musée du Luxembourg
Déposé au musée en 1918
S. 1002/LUX. 132

Dans la Divine Comédie de Dante, Paolo et Francesca découvrent leur amour en lisant un roman courtois. Loin de représenter les suites funestes de leur adultère, Rodin fait de cette étreinte un hymne à la passion et à la sensualité. Il retire le groupe de la Porte de l’Enfer et l’œuvre est exposée sous le titre du Baiser. Elle est agrandie et traduite en marbre à la demande de l’État en 1888. Présentée en 1898, elle rencontra un succès immédiat et durable inspirant les artistes jusqu’à aujourd’hui.

> ZOOM Le Baiser

© Agence photographique du musée Rodin - Pauline Hisbacq

Pour télécharger une image, cliquer sur un lien ci-dessous, faire clic droite sur la souris puis "enregistrer sous".

Visuel 1 | Visuel 2 | Visuel 3 | Visuel 4 | Visuel 5 | Visuel 6

Situation dans le parcours muséographique

Le groupe est intimement lié au processus créatif de La Porte de L'Enfer où il figure en bonne place au bas du vantail gauche jusqu’en 1886. Il est présenté dans la salle 5 dans deux matériaux et deux formats différents : une étude en terre cuite et la version monumentale en marbre.

> Lire la suite

Genèse et fortune du Baiser

Rodin lui-même eut beau souligner le côté traditionnel du Baiser, celui-ci n’en demeure pas moins l’une de ses œuvres les plus célèbres : sa nombreuse postérité trouva son apogée avec Brancusi qui traita ce thème à maintes reprises, tout au long de sa carrière.

> Lire la suite

Paolo et Francesca dans La Divine Comédie de Dante

(texte)

Technique

> L'agrandissement
> Le non finito
>  Les bronzes d'édition



 

La Baiser, terre cuite, S.3459
Présenté Salle 5


Le Baiser, plâtre patiné, S.2834
> ZOOM Le Baiser

 

L'Éternelle idole, plâtre (moulage de l'agrandissement en marbre), S. 1044
> ZOOM L'Éternelle idole

 

Assemblage : Nu féminin de l'Éternelle Idole et nu féminin assis sur un rocher, et branche de houx, plâtre et végétal, S.2841
Présenté en salle 14

 

Paolo et Francesca dans les nuages, marbre, S.1147
> ZOOM Paolo et Francesca dans les nuages, marbre

 

Fugit Amor, marbre, S.1154
> ZOOM Fugit Amor
 

Je suis belle, plâtre, S.1292
Présenté Salle 7

 

L’Éternel printemps, bronze, S.989,
Présenté Salle 4
> ZOOM L'Éternel printemps