Psyché-Pomone

Psyche Pomone
© Musee Rodin - Photo : Christian Baraja

Auguste Rodin (1840 -1917)

Psyché-Pomone

1886 ?

Marbre

H. 60 cm ; L. 29,2 cm ; P. 26,2 cm

S.1028

Marbre, 1904-1906
Praticien : Louis Mathet
Ni signé, ni daté

Psyché est un thème fréquent dans l’œuvre de Rodin, comme en témoignent maints dessins sur lesquels se trouve inscrite cette mention ou d’autres sculptures. Des plâtres, sous le titre Pomone, datés 1886, et une terre cuite, peut-être plus tardive (Washington, National Gallery), s’inscrivent dans une même série de datation délicate. Le marbre, dont la pratique est réalisée par Louis Mathet, est beaucoup plus tardif, et illustre parfaitement le style de l’artiste au début du XXe siècle, en laissant une large part au matériau laissé brut. Le traitement vaporeux du corps aux extrémités à peine esquissées, les nombreuses marques de mise aux points relèvent de son esthétique du non finito. Ici, la jeune femme émergeant de la pierre est peut-être un simple prétexte à l’élaboration d’une belle figure de femme, mais sa position offerte, accentuée par la cambrure et la projection du torse, rappelle les mythes grecs puisque, comme Andromède, Psyché avait été exposée en offrande à un monstre. Son aspect inachevé est peut-être aussi lié à la dualité de l’âme et de la matière, thème que l’on retrouve très fréquemment chez Rodin, comme dans La Pensée ou dans La Centauresse.

Psyche Pomone
© Musee Rodin - Photo : Christian Baraja