La Main de Dieu ou La Création

La Main de Dieu
© Musée Rodin - Photo : Christian Baraja

Auguste Rodin (1840 -1917)

La Main de Dieu ou La Création

1896 ?

Marbre

H. 94 cm ; L. 82,5 cm ; P. 54,9 cm

S.988

Marbre, 1916-1918
Praticien : Séraphin Soudbinine
Ni signé, ni daté

Les figures d'Adam et Ève s'extirpent avec difficulté d'un morceau de terre, tenue par une large main droite émergeant de la masse à peine dégrossie d'un bloc de marbre. Symboliquement, La Main de Dieu créant les premiers êtres humains est aussi celle du sculpteur malaxant la glaise pour en faire naître ses personnages.

 

Le contraste entre les parties très polies et le marbre brut, l'attitude d'Ève, qui évoque celle de la sculpture du Jour dans la chapelle San Lorenzo à Florence, font écho au travail de Michel-Ange, pour qui la sculpture, cachée dans le bloc de marbre, devait en être extraite par le travail du sculpteur. La Main de Dieu trouve son pendant dans La Main du Diable et s’apparente, par son titre symboliste, à toute une série d’œuvres réalisées par Rodin durant les années 1890, comme La Cathédrale ou Le Secret.

La Main de Dieu
© Musée Rodin - Photo : Christian Baraja