Le Corps comme sculpture II

Du 5 octobre au 26 décembre 2010

Exposition réalisée en partenariat avec la collection Nouveaux médias,  Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Centre Pompidou. 

Le musée Rodin développe une programmation d’art contemporain qui offre une relecture  inédite de l’œuvre d’Auguste Rodin. Le second volet du Corps comme sculpture, cycle  de présentation de vidéos issues de la collection Nouveaux Médias du Musée national d’art moderne, sera ainsi proposé dans le Cabinet d’art contemporain de l’hôtel Biron. Cette sélection d’œuvres rend compte de la pratique de trois artistes qui, dans les années 1970 et 1980, ont repositionné leur rapport au corps, notamment  à travers la performance.  

 

5 au 31 octobre 2010 / Dennis Oppenheim

 À la croisée du Land Art, de l’art conceptuel et de l’art corporel, le travail de Dennis Oppenheim (né en 1938 aux États-Unis) questionne le processus de création artistique, et l’empreinte générée par le geste de l’artiste. Les quatre vidéos présentées ici se concentrent sur l’image  de la main – motif que l’on retrouve également dans l’iconographie d’Auguste Rodin.  Qu’il broie une fougère, qu’il agite compulsivement ses mains où qu’il se recouvre d’éléments naturels, Dennis Oppenheim cherche à inscrire et fondre son corps dans l’espace.   

 

2 au 28 novembre 2010 / Marina Abramovic & Ulay

Figures incontournables de l’art corporel, Marina Abramovic & Ulay (née en 1946  en Yougoslavie ; né en 1943 en Allemagne) cherchent à dépasser les limites de l’expérience corporelle à travers les performances qu’ils réalisent ensemble dans les années 1970.  Les vidéos présentées ici témoignent de performances emblématiques où le corps – sujet  de toute action et de tout accident – est livré à de multiples atteintes, mis en constante  tension dans une relation entre les visiteurs et les artistes eux-mêmes.   

 

30 novembre au 26 décembre 2010 / Mona Hatoum

La pratique de Mona Hatoum (née en 1952 au Liban) nous invite à reconsidérer les liens culturels qui nous unissent au monde, notamment à travers l’expérience du déplacement,  de la désorientation ou encore de la reconstruction de l’identité. Empreintes d’un  caractère contestataire et d’un esprit de résistance, les performances qu’elle réalise au début  des années 1980 inscrivent le corps de l’artiste dans un espace social et rendent compte  de la tension inhérente qui en découle.    

 

La Collection Nouveaux Médias du Musée national d’art moderne /  Centre de création industrielle, Centre Pompidou est à ce jour l’une des plus importantes  au monde, tant par le nombre d’œuvres acquises et présentées que par le champ conceptuel recouvert. Elle rend compte de cinquante années d’histoire de l’image et du son, au sein  des grands mouvements d’art contemporain. Les bandes vidéo de la collection sont visibles  dans leur intégralité sur des postes de consultation dans l’Espace des Collections Nouveaux Médias et Film dans le Musée au Centre Pompidou, Niveau 4. www.newmedia-art.org