Le Corps comme sculpture I

Du 5 janvier au 28 mars 2010

Vidéo-performance

Présentation réalisée à partir de la collection Nouveaux Médias, Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Centre Pompidou Au musée Rodin du 5 janvier au 28 mars 2010.

 

Dans le cadre de sa programmation d’art contemporain, le musée Rodin initie, en collaboration avec le Centre Pompidou, un cycle de présentation sur trois ans consacré à la vidéo d’artistes qui, dans les années 1960-1970, ont mis le rapport au corps au centre de leur pratique artistique, notamment à travers la performance.

La première session se tient à l’hôtel Biron du 5 janvier au 28 mars 2010 : sont présentées tour à tour quatre oeuvres filmées d’un artiste dont la démarche est fondatrice de l’ « art contemporain historique ».

 

5 au 31 janvier : Bruce NAUMAN (né en 1941) À la fin des années 1960, sous l’influence de chorégraphes comme Merce Cunningham ou Meredith Monk, Bruce Nauman développe une pratique dans laquelle il met en scène son propre corps à travers la répétition de gestes simples qu’il effectue dans le cadre de son atelier. Ces études comportementales, dont il est le sujet principal, sont documentées dans une série de vidéos tournées dès 1968 et constituent une part importante du travail de cet artiste emblématique.

 

2 au 28 février : Vito ACCONCI (né en 1940) Dans une volonté d’exploration de l’espace, du temps ou encore des réseaux sociaux et culturels, cet artiste américain a réalisé, au début des années 1970, une série de vidéos dans lesquelles il filme son propre corps : qu’il se batte contre son ombre ou son reflet, qu’il imite les actions simples d’autrui, ou qu’il se caresse le ventre avec un cafard, Vito Acconci repousse les limites de la perception du corps.

 

2 au 28 mars : Sanja IVEKOVIC (née en 1949) Sanja Ivekovic a développé, dès les années 1970 et 1980, une pratique artistique critique qui l’a mise en marge de l’art officiel promu par le gouvernement de l’ancienne république socialiste de Yougoslavie. Ayant recours aux collages photographiques, à la performance ou encore à la vidéo, elle questionne la façon dont l’identité féminine se forge en regard des sphères sociale et politique, dans un aller-retour incessant entre l’intime et le public. Les vidéos présentées donnent un aperçu de la pratique vidéo de cette artiste trop méconnue en France.

 

La Collection Nouveaux Médias du Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, Centre Pompidou est à ce jour l’une des plus importantes au monde, tant par le nombre d’oeuvres acquises et présentées que par le champ conceptuel recouvert. Elle rend compte de cinquante années d’histoire de l’image et du son, au sein des grands mouvements d’art contemporain. Les bandes vidéo de la collection sont visibles dans leur intégralité sur des postes de consultation dans l’Espace des Collections Nouveaux Médias et Film dans le Musée au Centre Pompidou, Niveau 4.