Eugène Dodeigne

Du 22 avril au 15 octobre 2007

Sculptures 1989-1995

Eugène Dodeigne présente des sculptures monumentales, réalisées au cours des années 1989 – 1995, dans la cour de l’hôtel Biron.

 

Eugène Dodeigne est né en 1923. Il apprend le métier avec son père, tailleur de pierre qui, convaincu de son talent, lui fait prendre des cours de dessin et de modelage à Tourcoing puis à Paris, à l’Ecole des Beaux-Arts, dans l’atelier de Marcel Gimond.

Il adopte dès 1955 la pierre bleue de Soignies comme matériau de prédilection, qu’il sculpte d’abord dans des volumes lisses et denses, marqués par l’influence de Brancusi ou Arp. Ces formes organiques lui valent une reconnaissance précoce ans le milieu artistique du Nord.

Au début des années 1960, Dodeigne emprunte la technique de la pierre éclatée qui le mène à une figuration abrupte et fortement expressive. Des expositions à la Galerie Claude Bernard, à la Galerie Pierre, à la Galerie Jeanne Bucher, puis à Berlin, Hanovre, Rotterdam, Bruxelles et Pittsburgh lui assurent une reconnaissance internationale qui ne perturbe jamais son exploration de la taille de la pierre.

Dans les années soixante-dix, le groupe des Dix (Fondation Prouvost, Marq-en-Baroeul) consacre son évolution vers la monumentalité qui coïncide avec le développement simultané de la sculpture en plein air dans les villes et dans les parcs. Des sculptures de Dodeigne peuplent beaucoup de villes et de musées : Lille, Dunkerque, Villeneuve-d’Ascq, Grenoble, Angers, Liège, Hanovre, Utrecht, Bâle, Duisburg, Bruxelles, Washington, Otterlo (Kröller-Müller museum), Paris (musée national d’Art Moderne).

Dodeigne développe dans les années 1980 une expression originale en laissant apparentes dans ses pierres monumentales, les traces des outils qui les ont dégrossies. Dodeigne s’inspire de la danse pour communiquer à ses oeuvres un élan tout à fait nouveau.

Une exposition au Musée Rodin en 1988 et sa présence dans le Parc de Sculptures du Jardin des Tuileries en 1999, confirment l’importance de Dodeigne dans l’histoire de la sculpture de la seconde partie du XXème siècle. Il a aussi exposé un peu partout dans le monde et ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections publiques notamment en Europe du Nord (Allemagne, Autriche, Belgique, Norvège, Pays-Bas), en France et en Argentine, aux Etats-Unis et en Suisse.