Auguste Rodin (1840 -1917)

Torse masculin accroupi

1890

Terre cuite

H. 15, 1 cm ; L. 11,7 cm ; P. 7,8 cm

S.3791

Figure partielle manifestant une étonnante impression de vitalité, ce petit Torse masculin accroupi fut modelé par Rodin vers 1890. Les traces du travail de la terre y sont apparentes et conservent l’empreinte du geste de l’artiste.

 

L’importance des formes fragmentaires, notamment le motif du torse, se manifeste de manière précoce dans le travail de Rodin. Dès 1874, alors qu’il travaille pour Van Rasbourg, il utilise une retranscription du célèbre Torse du Belvédère pour représenter l’Allégorie des arts exécutée au Palais des académies de Bruxelles.

 

Dans cette terre cuite, il tire les leçons du chef d’œuvre antique. Tout comme le Torse du Belvédère, celui de Rodin présente une courbure du corps et surprend par la coupe des bras au niveau des épaules et des jambes à mi-cuisse. Mais ici le non finito fait figure de parti pris, comme le souligne J.A. Schmoll :

« Avec Rodin le torse antique et le fragment sont appréhendés « désormais comme une forme totalement autonome, comme une figure artistique ».

< Retour à la collection