Constantin Meunier (1831 -1905)

Souffleur de verre

1889

Bronze

H. 54,5 cm ; L. 18,3 cm ; P. 14,2 cm

S.3071

Fonte de J. Petermann, fondeur à Bruxelles

Constantin Meunier est un des artistes belges les plus importants de son temps, il s'était tourné vers la sculpture après des débuts de peintre. Son œuvre donne essentiellement vie aux travailleurs de son époque. Comme Aimé-Jules Dalou (1838-1902), en particulier, il est sensible à l’émotion, à la dignité et à la beauté sombre qui se dégagent des figures de travailleurs manuels dont il dresse de nombreux portraits. Comparé à Michel-Ange pour la puissance qui se dégage de ses figures, il donna une très grande force à des sujets auxquels Émile Zola, dans le domaine littéraire, avait aussi donné dignité et puissance tragiques. Comme l'usage en était fréquent, l'œuvre a été donnée par l’artiste à Rodin, après le premier salon de la Société nationale des Beaux-Arts de 1890, en échange d’un petit groupe de Femmes enlacées.

 

Rodin est un soutien important de Meunier en France. Comme lui, ce dernier n’hésite pas à utiliser les proportions expressives pour mieux indiquer la force nécessaire des mains de travailleurs, des dos « monumentaux » de traîneurs de charrue, ou les attitudes façonnées par les tâches accomplies des laboureurs et, ici, d’un souffleur de verre, une des aristocraties du monde ouvrier.

< Retour à la collection