Auguste Rodin (1840 -1917)

Pierre et Jacques de Wissant, main droite

1885-1886

Terre cuite

H. 33,8 cm ; L. 16,5 cm ; P. 14,1 cm

S.95

Rodin travaille séparément les mains de certains Bourgeois de Calais, de manière à leur donner un pouvoir d’expression plus important. Il utilise les mêmes mains droites et gauches pour les deux frères Pierre et Jacques de Wissant, mais l’effet obtenu est très différent d’un personnage à l’autre. La main droite de Pierre de Wissant entraîne le geste vers le haut, en signe d’abnégation; celle de Jacques revient vers le visage, en un sentiment de doute et d’interrogation. Isolée de la figure, la main forme un tout en soi, non pas une simple étude ou un fragment.

 

Lorsque Rodin choisit de la monter à la verticale sur un socle de bois, il en fait un objet de présentation, qui a sa valeur propre et son autonomie. C’est encore cette main droite que Rodin réutilise dans La Main de Dieu, plaçant à l’intérieur les petites figures d’Adam et Ève qui paraissent émerger du limon. De cette oeuvre, devenue l’emblème de toute création, Bernard Shaw déclarait à l’intention de Rodin: «La Main de Dieu est sa propre main».

< Retour à la collection