Auguste Rodin (1840 -1917)

Nu Masculin dit Etude de Nu B pour Balzac

Vers 1891

17,2 x 7,9 x 6,5 cm

S.126

Non signé, non daté

En 1891, Rodin reçoit la commande d’un Monument à Balzac de la part de la Société des Gens de Lettres, association d’écrivains dont l’auteur de la Comédie humaine avait été l’un des fondateurs. Il se plonge alors dans des recherches formelles qui vont durer de nombreuses années.

Cette terre cuite révèle, dans ses effets de matière, la vivacité des gestes du sculpteur lors du modelage. Il s’agit d’un nu en position debout, mais aux jambes coupées. Les mains de la figure se rejoignent devant le sexe. Cette petite étude à la pose très académique pourrait être antérieure aux recherches pour le Balzac et pourrait avoir été réalisée dans le cadre des recherches pour le Bourgeois à la Clé des Bourgeois de Calais. Rodin reprend l’étude lors de l’élaboration de son Balzac. Elle n’est en effet pas sans rappeler la version dite « en athlète » que le sculpteur réalise de l’écrivain.

< Retour à la collection