Auguste Rodin (1840 -1917)

Monument à Victor Hugo, premier projet, deuxième étude, esquisse

1890

Fonte au sable, 1891

28,2 x 29 x 36 cm

S.1073

Signé Rodin à l’arrière du socle, à gauche. Cachet Griffoul et Lorge / Fondeurs / Paris / 26 Passage Dombasle à l’arrière.

Après la mort de Victor Hugo en 1885, il fut question de lui élever un monument au Panthéon. C’est à Rodin que fut attribuée la commande en 1889, et cet ensemble s’inscrit dans une longue réflexion traduite en une suite d’esquisses et de projets pour le monument. Représenté en costume et le visage modelé rapidement, il est ici sans rapport avec le premier buste de 1883 dit « à l’illustre maître ».

Assis sur son rocher de Guernesey, l’écrivain est absorbé dans une réflexion d’où semble naître un groupe de trois femmes placées en retrait au-dessus de lui. Ces Voix ont été identifiées, tantôt aux âges de la vie, tantôt aux différents aspects de son œuvre littéraire. L’esquisse correspond certainement au groupe soumis à la commission du Panthéon en mars 1890 mais refusé dès juillet. La fonte, aujourd’hui conservée au musée Rodin a été réalisée en 1891 pour Joanny Peytel (1844-1924), banquier, ami et mécène de Rodin, qui lui écrivit en retour : « Je vous suis, mon cher maître et ami, très reconnaissant de m’avoir réservé cette image du poète et de ses muses inspiratrices . »

< Retour à la collection