Auguste Rodin (1840 -1917)

Marie Fenaille, buste drapé, la tête relevée, sur gaine à rinceaux

1898-1900

Plâtre blanc pour la gaine, patiné rose pour le buste

163,2 x 49,9 x 37 cm

S.1042

Industriel, historien et amateur d'art, le collectionneur et mécène, Maurice Fenaille (1855-1937) commande à Rodin le buste de sa femme en 1898. Du visage fin de la jeune femme, Rodin tire alors des études en petites et grandes dimensions, où se révèlent d’infimes variations.

Plâtres et marbres s’inscrivent dans une riche série qui s’échelonne de l’année 1898 à l’extrême fin de la carrière de Rodin. Ici le sculpteur nous livre un portrait intimiste de Marie Fenaille. La tête légèrement tournée de côté est ici fixée sur un buste drapé d’un châle, qui en tombant, dénude l’arrière l’épaule gauche. Ce portrait exposé en 1900 au pavillon de l’Alma fut ensuite traduit en marbre.

L’œuvre fut présentée sur une gaine, témoignant de la réflexion menée par Rodin sur les liens entre les œuvres, les supports et l’espace.

< Retour à la collection