Auguste Rodin (1840 -1917)

Le Lion qui pleure

1881

Cire noire sur planche de bois

26,5 x 16 x 34 cm

S.06767

Le Lion qui pleure possède une histoire longue et complexe, bien qu’il s’agisse d’une œuvre assez peu connue. Il s’agit d’une des rares sculptures animalières dans l’œuvre de Rodin, et l’on y voit traditionnellement un souvenir de l’enseignement d’Antoine-Louis Barye.

Cette cire que nous avons acquise s’avère particulièrement intéressante, malgré son état de conservation imparfait, notamment parce qu’il s’agit bien d’un modelage et non d’une épreuve coulée dans un moule et retravaillée. Cette œuvre provient de la collection Rehns. Un reçu daté du 3 mars 1905 indique qu’Eugène Rehns fit l’acquisition d’une « cire de Rodin représentant un lion blessé » pour 800 francs.

Ce sujet donna lieu à la production de contrefaçons, du vivant même de Rodin. En 1913, Rodin fit saisir à Londres un exemplaire en marbre du Lion qui pleure, qui pourrait correspondre à celui que conserve le musée Rodin.

Le caractère de modelage original de cette cire en fait une œuvre rare, dont la place est au musée Rodin. La nature même de son matériau, fragile, explique son état ; les dommages sont réels, mais en aucun cas rédhibitoires.

< Retour à la collection