Auguste Rodin (1840 -1917)

L'Adieu

Vers 1898

Plâtre

H. 38,8 cm ; L. 45,2 cm ; P. 30,6 cm

S.1795

L'œuvre réunit le buste de Camille aux cheveux courts (1884) et deux mains autonomes, elle témoigne ainsi de l'intérêt de Rodin pour les assemblages qui se manifestait à la fois dans le registre narratif et dans le portrait. Le Masque de Camille Claudel et main gauche de Pierre de Wissant, le Buste de Henry Becque en sont d’autres exemples. Le visage a gardé les traces de couture et de boulettes de terre. Il faut sans aucun doute relier l'oeuvre à la rupture, devenue définitive à cette époque, entre Camille Claudel et Auguste Rodin.

 

La sculpture offre également un témoignage des réflexions du sculpteur sur l'importance du socle : la construction fait à peine ressortir le visage de Camille du bloc de plâtre et donne un sentiment d’engloutissement lent qui contribue à la mélancolie de la composition.

< Retour à la collection