Auguste Rodin (1840 -1917)

La Chute d'Icare

Avant 1910

Marbre

H : 41,7 cm ; L : 80,5 cm ; P : 51,5 cm

S.1112

Le marbre La Chute d’Icare, intitulé Les Bacchantes depuis sa parution au catalogue du musée par Georges Grappe, a retrouvé son titre original grâce à la description de la fiche manuscrite d’inventaire (MR 57). Celle-ci ne mentionne malheureusement pas le nom du praticien ayant exécuté ce marbre resté inachevé. Deux figures se détachent du bloc grossièrement taillé, l’une enserrant les jambes de l’autre avec ses bras. La maquette préparatoire (S.3642) pour La Chute d’Icare nous renseigne sur l’origine du personnage allongé dont les jambes sont enserrées. Il s’agit en fait de la figure de La Damnée foudroyée dont la tête d’origine a été retranchée et dont le corps a été réassemblé avec une autre figure. Si l’œuvre a pu porter des titres successifs elle n’a pourtant aucun rapport avec La Chute des Anges ou L’Illusion, sœur d’Icare avec qui elle a parfois partagé le même nom.

< Retour à la collection