Auguste Rodin (1840 -1917)

Hélène de Nostitz

1911

Pâte de verre

H. 23,2 cm ; L. 21,5 cm ; P. 9,7 cm

S.991

Petite fille de l’ambassadeur d’Allemagne à Paris, elle rencontre Rodin en 1900 lors de l’Exposition universelle. D’une grande culture littéraire et musicale, elle fait partager au sculpteur ses goûts littéraires et il naît ainsi entre eux une amitié très intellectuelle.

 

Le premier buste fut réalisé en 1902. Après la création du marbre, taillé en 1908, Rodin revint au premier buste et en fit faire, en 1911, une autre version en pâte de verre par Jean Cros, le fils de Henri Cros qui avait mis au point ce procédé technique. D’autres bustes (Hanako, Rose Beuret ou Camille Claudel) résultent de cette même transformation qui est aussi une expérimentation pour le sculpteur.

 

En introduisant non seulement la translucidité mais aussi la couleur, l’œuvre est modifiée. Ce sont là des recherches importantes pour Rodin qui, comme beaucoup d’artistes de son temps, explore les possibilités offertes par d’autres matériaux, tels que le grès par exemple, qui permettent de travailler la polychromie, les effets de matière et rapprochent le travail plastique de l’art décoratif.

< Retour à la collection