Auguste Rodin (1840 -1917)

Femme-Poisson

1915

Marbre

H. 34 cm ; L. 34,1 cm ; P. 43.5 cm

S.1103

Marbre, 1917
Paticien : Victor Peter
Ni signé, ni daté

 

Réplique d’un premier exemplaire (California Palace of the Legion of Honor, San Francisco), vendu par Rodin en 1915 à Mrs Spreckels, par l’intermédiaire de la danseuse américaine Loïe Fuller

 

Cette sculpture fut réalisée à partir de l’agrandissement de la tête d’un petit torse féminin. Elle sert de maquette pour le marbre qui présente un aspect beaucoup plus lisse.

 

Le travail de la base, à peine dégrossie et sur laquelle courent les traces d’outils, produit un effet de contraste avec la partie supérieure, beaucoup plus lisse et traitée avec délicatesse.

 

Cette « fantaisie décorative », serait, pour certains, un projet non abouti pour une fontaine, ce que laisse effectivement penser la représentation du sujet, avec la bouche ouverte, et l’onde qui se répand autour du visage. Pour d’autres, il s’agirait plutôt d’une étude liée à La Porte de l’Enfer, le thème des têtes sortant des flots étant fréquent dans le poème de Dante.

< Retour à la collection