Auguste Rodin (1840 -1917)

Centauresse

1901-1904

Marbre

H. 70,4 cm ; L. 103,9 cm ; P. 32 cm

S.1031

Praticien : Victor Peter
Signé : A. Rodin

Le modèle original en plâtre de cette œuvre date d’environ 1887. Rodin transforma le cheval du Monument au général Lynch en Centauresse, en remplaçant l’encolure du cheval par un torse féminin, doté de bras tendus dans le prolongement du corps en un geste d’imploration.

 

Par l’association d’éléments hétéroclites et préexistants, retranscrits et unifiés dans le marbre, Rodin crée une œuvre originale. En allongeant démesurément le torse de la Centauresse, il manifeste son refus de l’illusion fusionnelle classique pour afficher clairement l’aspect irréconciliable des deux parties.

 

Cette particularité formelle trouve un écho jusque dans le sujet représenté, un centaure, alliance de l’humain et de l’animal et dans les titres portés successivement par l’œuvre L’Âme et le Corps ou L’Esprit et la Matière  mettant en exergue un perpétuel dualisme.

 

Le motif des centaures apparaît à de nombreuses reprises  dans l’œuvre de Rodin dès le  début des années 1880 notamment dans les dessins noirs ainsi que dans La Porte de l’Enfer.

< Retour à la collection