Auguste Rodin (1840 -1917)

Balzac en redingote

D’après Gavarni ?

1891

Plâtre

H. 60 cm ; L. 25,5 cm ; P. 30,2 cm

S.1964

En 1891, Rodin reçoit la commande d’un Monument à Balzac de la part de la Société des Gens de Lettres, association d’écrivains dont l’auteur de la Comédie humaine avait été l’un des fondateurs. Le 9 janvier 1892, la commission du monument se rend dans l’atelier de Rodin pour examiner trois maquettes proposées par celui-ci. L’une d’entre elles, dont l’état initial correspond probablement au plâtre dédicacé au poète Henry de Braisne (conservé aujourd’hui au musée Mahmoud Khalil du Caire), présentait Balzac en costume contemporain, accoudé au dossier d’un fauteuil et « souriant dédaigneusement ». Cette version ne fut pas retenue, le comité ayant préféré un Balzac habillé de la robe de moine qu’il avait l’habitude de revêtir pour travailler. Néanmoins Rodin conserva ce plâtre et le modifia pour réaliser cet exemplaire : ici le fauteuil a disparu tandis que des livres apparaissent à l’arrière, le côté droit du personnage fut aussi légèrement modifié.

< Retour à la collection