Auguste Rodin (1840 -1917)

Alphonse Legros

1881-1882

Bronze

H. 33 cm ; L. 21 cm ; P. 24 cm

S.1060

Fonte réalisée par la fonderie Alexis Rudier avant 1916.
Signé A. Rodin sur le côté gauche du cou. Marque A. Rodin en relief à l’intérieur. Inscription ALEXIS . RUDIER . / FONDEUR . PARIS à l’arrière.

 

Dans les années 1880, Rodin réalise le portrait de plusieurs de ses proches : celui des artistes Jean-Paul Laurens et Jules Dalou, mais également celui du peintre et graveur Alphonse Legros (1837-1911) qui avait été élève en même temps que lui à L’Ecole Impériale de dessin et de mathématique. Ce dernier réalise la plus grande partie de sa carrière en Grande-Bretagne où il reçoit la visite de Rodin en 1881.

 

C’est lors d’un séjour d’Alphonse Legros à Paris que le sculpteur réalise son portrait. Modelé avec une grande vivacité, le portrait réussit à rendre le visage d’un homme mûr avec une grande animation dans  la chevelure et la barbe. L’œuvre apparaît comme le témoignage de l’admiration et de l’amitié mutuelles qui liaient les deux hommes.

 

Frappé par la véracité qui se dégageait des portraits réalisés par Rodin à cette époque, le critique d’art Roger Marx écrivit dans l’Image en 1897 :  « dans les bustes de Dalou, d’Antonin Proust, de Rochefort, de Legros, de Jean-Paul Laurens, il y a vraiment effraction du moi, mise à nu du tempérament, descente au tréfonds de l’être ».

 

Le portrait reçut un accueil chaleureux en Grande-Bretagne ainsi qu’en France où deux exemplaires en bronze furent acquis par l’Etat en 1909 et 1910.

< Retour à la collection