Auguste Rodin (1840 -1917)

Balzac tête au front dégagé et au menton fendu, dite tête H

Vers 1894

Terre cuite

H. 21 cm ; L. 19,9 cm ; P. 22,5 cm

S.1653

En 1891, Rodin reçoit la commande d’un Monument à Balzac de la part de la Société des Gens de Lettres, association d’écrivains dont l’auteur de la Comédie humaine avait été l’un des fondateurs. Il se plonge alors dans des recherches formelles qui vont durer de nombreuses années. Vers 1894, Rodin modèle une nouvelle tête d’après un nouveau modèle qui pourrait être le libraire Féroux ou bien l’industriel parisien Ferrou. Cette tête aux traits marqués, aux yeux plus enfoncés, à la bouche et au menton plus sensuels, est le point de départ de la tête définitive.

 

Cette terre cuite originale porte des marques de lissage au doigt, de râpe ainsi que de fines stries. La tête a été évidée par le cou pour la cuisson et les oreilles percées. Le cou a été ensuite fermé au plâtre et fixé sur un socle en bois tandis que les creux des oreilles ont été laissés tels quels.

< Retour à la collection