Jean Limet (1855 -1941)

Monument des Bourgeois de Calais

Vers 1904

Tirage à la gomme bichromatée

H. 28,5 cm ; L. 39,1 cm

Ph.7006

En 1895, le Monument des Bourgeois de Calais est inauguré dans la ville de Calais, présenté sur un socle traditionnel, trop élevé selon Rodin. Vers 1904, le sculpteur demanda à Jean Limet, artiste peintre devenu son patineur de bronze attitré, de photographier le groupe à la hauteur qu’il avait lui-même choisie : « très bas pour laisser au public pénétrer le cœur du sujet, comme dans les mises au tombeau d’églises, où le groupe est presque par terre.»

 

Afin de traduire la vision initiale de Rodin, Jean Limet photographie Les Bourgeois de dos afin de créer l’illusion d’une procession. Il s’inscrit dans le courant de son époque qui abandonne progressivement une photographie réaliste au profit d’une vision impressionniste. Les nouvelles théories de l’école pictorialiste défendent, en effet, l’intervention et l’interprétation personnelles. Le photographe est désormais considéré en tant qu’artiste à part entière. Le tirage à la gomme bichromatée et l’effet radiographique que Limet en obtient lui permet de dématérialiser les contours et d’introduire la couleur dans la sculpture. Le photographe l’introduit d’autant plus qu’il utilise pour faire virer ses photographies à peu près les mêmes produits que pour ses patines. Il obtient ainsi de multiples nuances qui contribuent à la richesse de ces clichés où, en l’occurrence, les Bourgeois, en marche vers la mort s’apparentent à une armée de fantômes.

< Retour à la collection