Auguste Rodin (1840 -1917)

Jeune femme embrassée par un fantôme de marbre

Tirage sur papier gélatino-argentique retouché au crayon

H. 26 cm ; L. 20 cm

Ph.348

« La photographie offre à Rodin un certain recul par rapport à son œuvre et il se l'approprie. Ce regard distancié l'amène à porter quelques corrections, quelques repentirs sur les reproductions photographiques de ses sculptures. » (Pinet, 2007).

 

Retouchant au crayon la photographie prise par Eugène Druet de la sculpture Jeune femme embrassée par un fantôme de marbre, Rodin se plaît à réinterpréter ses propres œuvres, comme il le fait dans ses assemblages de papier ou dans ses reprises de dessins antérieurs. Il verticalise le groupe, normalement allongé à l'horizontale, et fait reposer chacune des figures, à hauteur du bassin, sur un socle mouluré, transformant le fantôme et la jeune femme en cariatides.

< Retour à la collection