Henry Coles (1875 -?)

Femme accroupie

1903-1904

Tirage au charbon

H. 22,1 cm ; L. 17 cm

Ph.297

Outre Eugène Druet, les premiers photographes ayant travaillé pour Rodin à expérimenter l’éclairage artificiel sont Haweis et Coles. Aujourd’hui rattachés au mouvement pictorialiste, les deux artistes anglais – Haweis était peintre – réalisent environ 200 clichés pour Rodin en moins de deux ans. « Nous viendrons... pour vous montrer une demi-douzaine de photographies de la Femme accroupie en bronze de M. Kelly par une lumière artificielle que je trouve très bien. ».

 

 

Si les auteurs choisissent sans doute d’abord ce type de lumière pour pouvoir photographier en intérieur, celle-ci leur permet rapidement de développer une esthétique novatrice. Cette photographie en contre-jour de la Femme accroupie révèle une figure moins provocante que la sculpture que nous connaissons : ses jambes écartées restent perceptibles, mais son sexe disparaît dans l’ombre et l’accent est mis sur l’expression de son visage.

< Retour à la collection