Victor Pannelier (1840 -Après 1917)

Eustache de saint Pierre en terre

Vers 1886

Tirage sur papier albuminé

H. 37,7 cm ; L. 16,7 cm

Ph.317

Photographie prise dans l'atelier du 117 boulevard de Vaugirard. Retouchée à la plume et à l'encre noire, annotée au crayon : "plein".

Lorsque Rodin réalise Les Bourgeois de Calais, il travaille ses figures nues, conformément à la méthode académique, pour en étudier la musculature, avant de les revêtir de leur chemise. De nombreuses photographies de Charles Bodmer en témoignent. Mais c’est à Victor Pannelier que Rodin fait appel lorsqu’il commençe à vêtir ses personnages, dont Eustache de Saint Pierre.

 

Les retouches à l’encre et à la plume sur la chemise, que réalisa Rodin, témoignent de la volonté du sculpteur d’accentuer les contrastes d’ombre et de lumière et donnent des indications pour la reproduction de cette photographie à des fins d’illustration. Comme dans les photographies de Jean d’Aire et d’Andrieu d’Andres, Pannelier opte pour un format oblong, adapté de telle manière que seule la figure soit montrée. Néanmoins, le cliché est riche en détails sur l’environnement de l’atelier, et montre, par exemple, une reproduction épinglée au mur de l'atelier : celle de la fresque La Disputa de Raphaël.

 

Le graveur Auguste Léveillé reprend cette image en 1899 comme modèle pour une gravure destinée au livre Auguste Rodin, statuaire de Léon Maillard et pour un numéro de La Revue Illustrée de la même année, puisqu'il était impossible de publier directement une photographie. De nombreux détails en ont alors disparut : ni la matière de l’œuvre, ni le décor de l’atelier n'y sont identifiables si bien que la sculpture se trouve placée comme dans un cadre muséal, hors du contexte de son élaboration.

< Retour à la collection