Le Sommeil
entre 1889-1894
plâtre
H. 40 cm ; L. 41,5 cm ; P. 35 cm
Donation Rodin, 1916 (S. 2128)

Contrairement à l’usage, la terre cuite telle que nous la voyons aujourd’hui ne peut être considérée comme le premier stade d’élaboration de l’oeuvre et c’est le plâtre qui -en gardant trace des étapes décrites précédemment- joue ce rôle.

Bras coupé et poignet arraché

bras gauche jusqu'à la hauteur du poignet
Crédits photo : Digiscan - Photo : Vincent Lacombe

 
Modelage de la terre par boulettes

modelage de la terre par boulettes visibles sur le cou
Crédits photo : Digiscan - Photo : Vincent Lacombe

 
Main et chevelure coupées

main droite conservée et suppression du bras coupé à hauteur du coude et d'une partie de la chevelure ; traces des coutures du moule à bon creux laissées lisibles
Crédits photo : Digiscan - Photo : Vincent Lacombe

 


En effet, dès l’achèvement des modifications effectuées sur la terre crue un moule est réalisé, celui-ci permettant en général plusieurs tirages en plâtre. Deux types de moule ont été pris sur la terre, un premier en gélatine, matériau souple permettant une prise plus rapide pour l’empreinte du devant, et un moule à bon creux pour le dos afin d’en rendre les détails. Ensuite les deux coques en plâtre sont assemblées.

Le Musée Rodin conserve dans les réserves de Meudon trois plâtres issus des moules dont celui reproduit ici, légèrement empoussiéré mais qui gardent ses qualités : finesse des détails, coutures non arasées et altérations "hérités" de la terre cuite (lacunes dans les mèches de cheveux, enfoncement dans un doigt de la main droite, fissures).

Pour le sculpteur, cette étape permet de conserver un stade de sa création et/ou de procéder à de nouvelles compositions à partir aussi de ce matériau. On retrouve sur ces plâtres les mêmes marques que sur l’œuvre originale (trame de tissu, fissure …). On découvre au dos les lettres « RD » correspondant  à une marque d’atelier apposée sur la terre cuite et dont le plâtre conserve l’empreinte. Cette identification retrouvée sur quelques dizaines de terres cuites chez Rodin permet, après la cuisson des objets dans des ateliers extérieurs, de les rendre à leurs propriétaires artistes.
 

Marque d'atelier

marque de fabrique RD apposée au dos, proche de la guirlande
Crédits photo : Digiscan - Photo : Vincent Lacombe