Auguste Rodin (1840 -1917)

Torse de femme nue allongée, une main sur la poitrine

Après 1900

Crayon sur papier

H. 20 cm ; L. 31 cm

D.2909

Dans ses dernières années, Rodin ne se contente plus du seul contour épuré, au crayon sec et fin, légèrement recouvert de lavis. Il travaille le modelé à l'estompe, son doigt écrasant un crayon de graphite plus tendre pour griser, effacer partiellement les traits, et parvenir à des passages doux et moins contrastés entre la figure et le fond. Ce retour à un modelé plus naturaliste caractérise les dessins de l’ultime période de Rodin.

 

Les effets de non finito ou de sfumato, plus ou moins sensibles, correspondent au traitement des marbres, faisant doucement surgir les figures d’un fond indistinct, et font écho aux peintures monochromes et brumeuses du grand ami de Rodin, le peintre Eugène Carrière.

< Retour à la collection