Auguste Rodin (1840 -1917)

La Lune

Vers 1900

Crayon et aquarelle sur papier

H. 32,6 cm ; L. 25 cm

D.3968

Les aquarelles réalisées par Auguste Rodin à partir de 1900 ont amplement contribué à la réputation du dessinateur. Dans celle-ci, un mélange de teintes raffinées, allant de l’ocre au violet, diluées de façon à former des auréoles aux bords dentelés, crée un espace résolument abstrait. Sous ces nuées de couleurs diffuses et s’étalant au gré du hasard, une ligne d’une même finesse, précise et continue, fait surgir les fesses et les jambes d’une femme vue de dos. Dessin elliptique, synthétique, magnifiquement évocateur, provenant sans nul doute de l’épuration subtile d’un dessin antérieur, fait en quelques minutes, sur le vif, d’après un modèle.

 

Les taches d’aquarelle violette, au centre, vont presque jusqu’à occulter les deux jambes du nu féminin, alors qu’une teinte ocre souligne et unifie l’arrondi du bas du dos, qui semble, tel un astre, émerger d’un magma de nuages. « Lune », inscrit Rodin en haut de son dessin.

< Retour à la collection