Auguste Rodin (1840 -1917)

Lettre d'Auguste Rodin à Claude Monet

22/09/97

Encre sur papier

H. 14 cm ; L. 26,1 cm

L.1707

On sait l’amitié qui liait Rodin et Monet avant même la fameuse exposition de 1889, qui devait rassembler les deux figures phares de cette époque. Pour l’heure Rodin est vulnérable, doublement ébranlé par sa douloureuse rupture avec Camille Claudel et les impatiences répétées de la Société des Gens de Lettres, commanditaire du Monument à Balzac, exacerbées par déjà plusieurs années d’attente. Face à l’incompréhension générale, Rodin trouve une fois de plus le soutien de ses admirateurs et amis fidèles.

 

Ce document, acquis en 2006, révèle la complicité artistique et l’amitié qui unissaient les deux artistes. Il est le témoignage bouleversant de l’admiration du sculpteur pour le peintre et son œuvre ; sentiment que Rodin a rarement – voire jamais – exprimé avec autant de clarté et d’élégance : « le même sentiment de fraternité, le même amour de l’art, nous a fait amis pour toujours […] C’est toujours la même admiration que j’ai pour l’artiste qui m’a aidé à comprendre la lumière, les nuées, la mer, les Cathédrales que j’aimais tant déjà, mais dont la beauté réveillée dans l’aurore par votre traduction m’a touché si profondément. »

< Retour à la collection