Antoine Bourdelle (1861 -1929)

Lettre d'Antoine Bourdelle à Rodin

20 septembre 1893

Encre sur papier

H. 13,6 cm ; L. 18,1 cm

Non cotée

Après son exposition de 1889 à la galerie Georges Petit (1856-1920), Rodin engage de nouvelles recrues pour l’assister et répondre aux commandes qui affluent. François Pompon (1855-1933), Jean Escoula (1851-1911), Victor Peter (1840-1918), et Antoine Bourdelle (1861-1929) viennent alors grossir l’équipe qui travaille auprès de Rodin, où Jules Desbois (1851-1935) oeuvre déjà depuis quelques années. Tous ces praticiens mènent en parallèle leur propre carrière.

 

Cette lettre d'Antoine Bourdelle, écrite au tout début de sa collaboration avec Rodin, exprime son enthousiasme et donne un aperçu de leurs rapports. Il ne suffit pas d’être un bon sculpteur pour être bon praticien, il faut aussi apprendre le style du maître. Bourdelle est en train de réaliser un marbre commandé par un amateur. Arrivé à un stade avancé de son travail, il sollicite l’avis de Rodin avant de le terminer.

 

Les deux artistes restent en bons termes, même après que Bourdelle cesse de travailler pour Rodin, partageant un goût commun pour les antiquités gréco-romaines qu’ils collectionnent l’un et l’autre.

< Retour à la collection