Camille Claudel (1864 -1943)

Confessions.

An album to Record Opinions, Thoughts, Feelings, Ideas, Peculiarities, Impressions, Characteristics

16/05/88

Encre sur papier

H. 38,2 cm ; L. 23,2 cm

Ms.368

En 1886, Camille Claudel passe quelque temps à Shanklin sur l’île de Wight, chez une de ses amies anglaises, Florence Jeans. Deux ans plus tard, cette dernière lui demande de répondre, à la suite d'autres amis, à un questionnaire très en vogue dans une certain société, de part et d’autre de la Manche, qui révélait de façon amusante la personnalité de ceux qui se prêtaient au jeu. Camille Claudel dévoile à cette occasion un caractère bien trempé.

 

De nombreuses célébrités comme le professeur Charcot (1825-1893) ou Claude Debussy (1862-1918) y répondirent, mais c'est un homme de lettres, Marcel Proust (1871-1922) qui donna son nom à ce questionnaire auquel il répondit lui-même à deux reprises.

 

Camille Claudel a vingt-quatre ans et le ton qu’elle prend est volontiers provocateur, à l’humour parfois grinçant. Il dépeint une personnalité farouchement indépendante, décidée à s’imposer. À la question «Quels sont vos peintres et compositeurs favoris ? », elle réplique : «Moi-Même ». Il faut toutefois relativiser le sérieux des réponses : l’atmosphère était sans doute plus au divertissement qu’à la gravité.

< Retour à la collection