Main gauche colossale tenant une draperie

Ier siècle après J.-C.

Marbre

H. 21,2 cm ; L. 23,5 cm ; P. 29 cm

Co.561

Offert à Auguste Rodin par John Marshall en 1914.

Seul reste d’une statue d’homme plus grande que nature, cette main gauche s'est brisée avec le fragment de draperie qu’elle enserrait. À la fois douce et pleine de vigueur, elle est sculptée avec précision et les veines apparentes lui donnent un souffle de vie.

 

L’archéologue et marchand John Marshall l'achète à Rome et l’offre à Rodin le 1er janvier 1914. Ce dernier le remercia pour ce fragment qui avait selon lui de la grandeur « comme un antique ou comme un Bernini ».

 

Chez Rodin, les fragments de mains antiques, acquis en abondance, se mêlent aux innombrables études de mains que le sculpteur modèle de manière autonome ou dissocie d’une statue par le jeu de la fragmentation.

< Retour à la collection