Fragment de tête masculine

Ier - IIe s. ap. J.-C. ?

Marbre

H. 16,3 cm ; L. 9,5 cm ; P. 14 cm

Co.753

Acquis par Rodin chez l’antiquaire Costis Lembessis en août 1904 ?

Ce fragment anonyme, brisé en biais, appartient à une tête d’homme d’époque romaine, d’après un original grec du Ve siècle, inspiré par le sculpteur classique Polyclète.

 

Rodin aime la rondeur de cette joue et la sensualité de la bouche, cette expression de la vie qu’il attribue pour sa part au génie de Praxitèle. Il goûte dans ce fragment la force évocatrice du presque rien.

 

Rodin l'achète en août 1904, l’exposa et le fait photographier sous tous les angles, sur une gaine dans son jardin de Meudon, y puisant chaque jour un encouragement à persévérer dans son art : « ce simple fragment a situé ma vie, assuré ma tranquillité et rendu mon désir. Et heureux d'approcher ainsi l'Antique pour l'admirer d'avantage en le voyant grandir sans cesse, j'y retrouve chaque jour cette même bouche exquise et ce divin équilibre » (Rodin, 1904).

< Retour à la collection