Corè

Ier siècle avant J.-C.

Marbre

H. 78 cm ; L. 34 cm ; P. 21,8 cm

Co.271

Acquis par Rodin entre 1893 et 1913.

La statue figure une femme debout, vêtue de la tunique et du manteau des statues ioniennes de jeunes filles de la fin du VIe siècle ou du début du Ve siècle avant J.-C.

 

Cette copie d’époque romaine comble le goût de Rodin pour l’archaïsme, illustré par ailleurs dans la collection par les moulages de l’Héra de Samos ou de l’Apollon de Thera. Il y retrouve la simplification des formes et le graphisme des drapés dessinant des plans géométriques d’ombre et de lumière.

 

Rodin aime regrouper les différents arts du passé par familles esthétiques. Ainsi l’art médiéval qu'il dessine sans relâche rejoint hors du temps l'archaïsme grec : « Ce plissé de cathédrale est le plissé qui a toujours été aimé de l'Orient archaïque grec, il permet de remplir des espaces avec des raies et de respecter les plans en les ornant » (Claudie Judrin, 1992).

< Retour à la collection